Déclaration de FRDJ sur la gestion du diabète dans les écoles

FRDJ croit que les élèves atteints de diabète de type 1 doivent pouvoir gérer leur diabète en milieu scolaire en vérifiant leur glycémie, en consommant les aliments appropriés et en s’administrant de l’insuline. Ces enfants ont besoin que des politiques soient mises en place dans les écoles et de pouvoir compter sur un solide réseau de soutien pour les aider à maintenir un régime de santé essentiel au maintien de la vie. Les enseignants, les parents, les administrateurs des écoles et les fournisseurs des soins de santé doivent travailler ensemble avec les élèves afin d’élaborer des lignes directrices pour la gestion de leur diabète.

Le diabète exige des élèves de surveiller étroitement leurs niveaux de glycémie et si nécessaire, d’entreprendre des actions immédiates pour rétablir leur glycémie à un niveau normal. Lorsqu’en milieu scolaire, ils doivent pouvoir vérifier leur glycémie, s’administrer de l’insuline au besoin et prendre les mesures correctives qui s’imposent, comme boire du jus,  si le niveau de glycémie est bas.

Les enfants atteints de diabète pourraient avoir à transporter des dispositifs médicalement nécessaires dans leur sac à dos ou sur eux-mêmes comme des trousses d’injection pour l’administration de glucagon, des seringues et des pompes à insuline pour l’administration de l’insuline ainsi que des glucomètres continus. Ils doivent pouvoir vérifier leur glycémie et entreposer leurs médicaments dans un endroit sécuritaire. Des enfants pourraient avoir besoin de l’aide d’un adulte afin de vérifier correctement leur glycémie et gérer leurs besoins en insuline.

Les enfants doivent avoir accès à des adultes qui sont formés pour reconnaître les signes avertisseurs d’hyperglycémie ou d’hypoglycémie et intervenir en conséquence. Toutes les écoles devraient nommer un adulte qualifié pour gérer les épisodes hypoglycémiques en situation d’urgence qui sont causés par des taux de glucose dangereusement bas. Des mesures spéciales pourraient être requises pour effectuer les tests et prodiguer les soins lorsqu’un enfant subit ces niveaux extrêmes de glycémie.

Les enfants atteints de diabète ont le droit de participer pleinement à toutes les activités de l’école sans les craintes de faire l’objet de discrimination ou de rejet dans leur environnement scolaire et dans leur collectivité.

Les enfants atteints de diabète devraient pouvoir participer aux sorties scolaires et être encouragés à participer aux activités physiques et sportives. En planifiant et en effectuant des tests de glycémie régulièrement, ces enfants peuvent pratiquer ces activités en sécurité. En fait, l’exercice est maintenant considéré comme essentiel pour éviter ou retarder l’apparition de complications liées au diabète.

FRDJ investit dans les projets de recherche clinique les plus novateurs et prometteurs afin d’accélérer l’offre de solutions pour la prise en charge du diabète, et d’améliorer la santé et le bien-être des personnes qui doivent composer avec les défis et le fardeau du diabète de type 1. Par notre recherche clinique, nous stimulons les découvertes et le développement de nouveaux traitements et technologies, comme le pancréas artificiel pour la surveillance du glucose en continu, et la technologie d’encapsulation pour rétablir l’indépendance à l’insuline. Il est essentiel de poursuivre le financement de la recherche sur le diabète, car ces thérapies et technologies d’avant-garde peuvent considérablement aider les enfants en milieu scolaire à mieux gérer leur diabète jusqu’à ce que nous trouvions une guérison.

 

Lets turn type one into type none