Cultiver une guérison pour le diabète de type 1

FRDJ et Lilly Canada financent au University Health Network des recherches sur de nouvelles thérapies par cellules souches visant à éliminer le besoin d’injections d’insuline

29 juin 2017, Toronto, ON - FRDJ et Lilly Canada ont remis une bourse de recherche postdoctorale de 60 000 $CAD à la Dre Yasaman Aghazadeh, chercheuse au University Health Network de Toronto. Cette bourse soutiendra des études sur des thérapies par cellules souches en vue de pouvoir un jour guérir les personnes atteintes de diabète de type 1 (DT1). Avec ses collègues du laboratoire de Dre Cristina Nostro, Dre Aghazadeh mène des expériences sur des thérapies par cellules souches qui visent à découvrir comment éliminer le besoin d’injections d’insuline dans le futur.

Ces recherches impliquent la culture et la manipulation de cellules souches embryonnaires humaines pour générer des cellules pancréatiques sensibles au glucose et productrices d’insuline. Emballées dans de petits dispositifs et greffées sous la peau, ces cellules issues de la bio-ingénierie pourraient bénéficier d’un environnement vasculaire idéal, où elles recevront l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin pour survivre et produire de l’insuline.

« Non seulement cette approche accélérera-t-elle le développement, la survie et la fonctionnalité des cellules productrices d’insuline », a indiqué la Dre  Aghazadeh, « mais elle jette aussi les bases d’un traitement cellulaire novateur pour le diabète de type 1. »

Les résultats récents obtenus par la greffe de cellules pancréatiques progénitrices ou semblables aux cellules bêta incluent la capacité des bénéficiaires de réduire le nombre d’injections d’insuline ou même de s’en passer complètement.

« Nous espérons que ces recherches permettront de mettre au point une procédure pratique et pertinente au plan clinique pour le traitement efficace du diabète avec des cellules dérivées de cellules souches », a déclaré Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada. « Nous sommes heureux de prêter assistance à ces recherches, dans l’espoir qu’elles mèneront un jour à une procédure thérapeutique efficace et plus largement disponible pour les personnes qui vivent avec le diabète de type 1. »

La disponibilité de cellules pancréatiques dérivées de cellules souches et susceptibles d’être greffées pourrait mener à une option de traitement à laquelle une majorité de personnes qui ont le DT1 pourraient avoir accès. 

Au sujet de Lilly Canada

Eli Lilly est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d’offrir une vie meilleure aux habitants du monde entier. Fondée il y a plus d’un siècle par le colonel Eli Lilly, l’entreprise est vouée à la mise au point de médicaments de grande qualité qui répondent aux besoins de la population. Aujourd’hui, nous demeurons toujours fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s’efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d’en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être des collectivités par la philanthropie et le bénévolat.

Établie en 1938, Eli Lilly Canada est le résultat d’une collaboration de recherche avec des scientifiques de l’Université de Toronto qui, à terme, a produit la première insuline disponible sur le marché, une première mondiale. Aujourd’hui, Lilly Canada emploie plus de 400 personnes partout au pays qui travaillent dans les secteurs de l’oncologie, des maladies cardiovasculaires et endocrines, de la santé féminine et masculine, de l’auto-immunité, des neurosciences et du diabète. Pour en savoir plus sur Lilly Canada, visitez le www.lilly.ca.

University Health Network

Le University Health Network est composé des hôpitaux Toronto General et Toronto Western, du Princess Margaret Cancer Centre, du Toronto Rehabilitation Institute, et du Michener Institute of Education. L’envergure de la recherche et la complexité des cas que l’on retrouve au University Health Network en ont fait une source nationale et internationale de découvertes, d’enseignement et de soins aux patients. Le Réseau possède le plus important programme de recherche en milieu hospitalier au Canada, avec des recherches majeures en cardiologie, greffe, neurosciences, oncologie, innovation chirurgicale, maladies infectieuses, médecine génomique et médecine de réadaptation. Le University Health Network est un hôpital de recherche affilié à l’Université de Toronto. www.uhn.ca.

Au sujet de FRDJ

FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1 (DT1). Son objectif est d’éliminer progressivement l’impact de la maladie dans la vie des personnes jusqu’à parvenir à un monde sans DT1. À cet égard, FRDJ collabore avec une vaste gamme de partenaires et est la seule organisation dotée des ressources scientifiques, d’une influence sur les règlements et d’un plan de travail précis pour mieux traiter, prévenir et, un jour, guérir le DT1. FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le DT1. Pour en savoir plus, visitez frdj.ca

Contact pour les médias
Sherene Chen-See
Spécialiste du contenu stratégique des communications, FRDJ Canada
schensee@jdrf.ca
647.789.2368

 

Lets turn type one into type none