FRDJ Canada appuie l'innovation dans la recherche sur le diabète de type 1

FRDJ finance les études visant à identifier les déterminants génétiques des maladies rénales liées au diabète de type 1

Toronto (Ontario), 12 octobre 2012 – FRDJ Canada est heureuse d’annoncer le financement d’une recherche visant à améliorer le diagnostic, le dépistage, la prévention et le traitement des maladies rénales liées au diabète. Sous la direction du docteur Andrew Paterson de l’Hôpital pour enfants (SickKids), l’étude longitudinale de trois ans, intitulée Genetics of the Decline in Glomerular Filtration Rate in Type 1 Diabetes (génétique du déclin de la vitesse de filtration glomérulaire dans le diabète de type 1), analysera les données sur 2 800 personnes atteintes du diabète de type 1 (DT1) provenant de quatre études distinctes effectuées sur une période allant jusqu’à 20 ans.

« Nous nous réjouissons de recevoir l’appui de FRDJ pour cette étude, d’autant plus que les connaissances acquises en génétique peuvent mener à de nouvelles stratégies de prévention et de retard du développement des maladies rénales déclare le docteur Paterson, premier scientifique, Génétique et biologie des génomes, SickKids. Grâce à ce financement, nous pourrons cerner les variantes génétiques associées aux différences de rapidité du déclin des fonctions rénales parmi les personnes atteintes du diabète de type 1. Cela permettra de jeter un nouvel éclairage sur le processus de la maladie, d’adopter probablement une nouvelle approche en matière de dépistage et de découvrir de nouveaux traitements. »

Malgré de grands efforts, l’identification des gènes spécifiques des maladies rénales liées au diabète demeure un défi à cause des limites de la plupart des études. Même si nous savons que les maladies rénales évoluent lentement, la plupart des études ne donnent qu’une seule mesure du taux d’albumine dans les urines – indication de maladie rénale – ce qui ne constitue pas une mesure directe du fonctionnement des reins. De plus, ces études ne recueillent qu’une seule mesure des facteurs importants de risques non génétiques (notamment la glycémie et la pression sanguine) au moment de mesurer le taux d’albumine dans les urines. Il y a beaucoup de preuves que les effets à long terme de la glycémie et de la pression sanguine constituent des facteurs de risque plus importants dans les maladies rénales liées au diabète comparativement à une seule mesure.

« La génétique est un domaine très prometteur pour ce qui est de l’identification des causes sous-jacentes des maladies rénales liées au diabète de type 1, commente le docteur Paterson. À terme, cela peut contribuer à améliorer la santé et la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie. »

« FRDJ s’engage à améliorer la vie de plus de 300 000  enfants, adolescents et adultes canadiens vivant avec le diabète de type 1, ajoute Andrew McKee, président et chef de la direction de FRDJ Canada. À titre de chef de file de la lutte contre le diabète de type 1, FRDJ rassemble les esprits les plus brillants de partout au Canada et appuie les programmes de recherche les plus favorables à l’atteinte de ses objectifs. Nous sommes fiers de collaborer avec le docteur Paterson et de financer la recherche essentielle en appui à notre mission visant à trouver un remède au diabète de type 1 et à ses effets secondaires. »

À ce jour, FRDJ subventionne pour plus de 59 millions de dollars de projets de recherche d’un océan à l’autre, dont 11,4 millions par l’entremise de subventions de recherche en Ontario uniquement.


À propos de FRDJ

FRDJ est le plus important organisme axé sur la recherche sur le diabète de type 1 (DT1) au monde. Propulsée par la passion de bénévoles qui entretiennent un lien étroit avec les enfants, les adolescents et les adultes atteints de cette maladie, FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le DT1. FRDJ a pour objectif d’améliorer la vie de toutes les personnes touchées par le DT1 en accélérant les progrès des projets les plus prometteurs visant à guérir, traiter et prévenir le DT1. FRDJ collabore avec de nombreux partenaires qui partagent tous cet objectif.

Depuis sa création en 1970 (1974 au Canada), FRDJ a versé plus de 1,6 milliard de dollars à la recherche sur le diabète. Les projets de recherche de FRDJ ont permis d’améliorer considérablement les soins aux personnes atteintes de cette maladie et ont contribué à l’approfondissement de connaissances essentielles sur le DT1. FRDJ ne s’arrêtera pas tant que le DT1 ne soit vaincu pour de bon. Pour obtenir d’autres renseignements, consultez le site www.frdj.ca.

Pour de plus amples renseignements sur cette étude ou pour obtenir une entrevue, communiquer avec:

Erinn Piller
FRDJ Canada
647-789-2368
epiller@jdrf.ca

Lets turn type one into type none