La FRDJ et BD collaborent afin d'améliorer le traitement par pompe à insuline

Le programme de R&D cible les opportunités permettant d’améliorer le contrôle de la glycémie et d’aider les personnes diabétiques à vivre plus longtemps et en santé.

Contacts : Contact :

FRDJ
Joana Casas

mcasas@jdrf.org
212.479.4560

BD
Eileen Finn
Eileen_Finn@bd.com
201.847.4584

William Ahearn
wahearn@jdrf.org
212.479.7531

New York, NY et Franklin Lakes, NJ (19 janvier 2010) – La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ) et BD (Becton, Dickinson and Company) (NYSE:BDX) ont annoncé aujourd’hui la mise sur pied d’un programme novateur visant l’amélioration du traitement du diabète de type 1 par le développement de nouveaux produits d’administration de l’insuline afin de perfectionner le mode d’utilisation des pompes à insuline.

Dans le cadre de ce programme, la FRDJ appuiera les activités de recherche et de développement de BD pour de nouveaux produits permettant d’administrer de l’insuline à un patient à partir d’une pompe et d’un dispositif d’infusion ou d’un timbre dermique. La recherche indique que les opportunités d’amélioration du traitement par pompe sont considérables en permettant une meilleure commodité de
même qu’en minimisant la douleur, le risque de coudure, les occlusions ainsi que les foyers infectieux. Un autre objectif du programme vise à améliorer la vitesse du mécanisme d’action de l’insuline. Ces progrès visent à améliorer la façon avec laquelle les personnes diabétiques réussissent à contrôler leur traitement à l’insuline ainsi qu’à entraîner un effet positif sur le niveau de contrôle de la
glycémie en général.

« Un meilleur contrôle signifie de meilleurs résultats pour la santé des gens atteints du diabète », affirme Alan Lewis, Ph. D., président et président-directeur général de la FRDJ. « L’amélioration constante des outils technologiques pour l’administration de l’insuline mènera à une plus grande adoption de ces méthodes et à l’amélioration de la qualité de vie. C’est pour cette raison que cette collaboration avec BD est si cruciale pour notre quête d’une guérison du diabète de type 1 ».

La FRDJ investira la somme de 4,3 millions de dollars en appui à ces projets de recherche déterminants au cours des prochaines années.

« Offrir des options d’administration d’insuline fiables, pratiques et rentables est crucial afin d’aider les personnes à gérer leur diabète », affirme Linda Tharby, présidente, BD Medical - Diabetes Care. « Cette collaboration avec la FRDJ témoigne de l’engagement de BD à mobiliser notre expertise en tant que chef de file dans le domaine de l’injection d’insuline et d’infusion d’insuline pour un contrôle étroit afin d’améliorer l’expérience des patients lors de l’utilisation d’une pompe à insuline ».

L’évaluation de nouvelles technologies d’administration, comme les micro-aiguilles de BD, constitue un objectif important de ce programme. Les micro-aiguilles sont de minuscules aiguilles qui permettent l’administration d’insuline sous la peau, ce qui accroît la vitesse d’absorption de l’insuline, pratiquement sans douleur. Le développement de la technologie de micro-administration se concentrera sur l’amélioration du contrôle de la glycémie et ultimement, sur l’utilisation de la technologie en tant qu’élément critique d’un pancréas artificiel en boucle fermée. Un jour, ces systèmes pourront capter les taux de glycémie et administrer automatiquement la dose appropriée d’insuline correspondante.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune selon laquelle le système immunitaire attaque et détruit les cellules du pancréas qui produisent de l’insuline, une hormone qui permet de libérer l’énergie contenue dans la nourriture. Cette maladie frappe les enfants, les adolescents et les adultes.

Pour gérer cette maladie, les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent mesurer leur glycémie et s’administrer de l’insuline par injection ou à l’aide d’une pompe afin de maintenir la glycémie à un niveau sain. Cette routine quotidienne est exécutée tous les jours et maintenue toute la vie durant, car l’insuline ne guérit pas le diabète.

La FRDJ estime qu’environ 400 000 des trois millions de personnes aux États-Unis qui vivent avec le diabète de type 1, utilisent une pompe à insuline, laquelle est disponible sur le marché depuis les années 1980. Les pompes offrent flexibilité et précision pour la prise en charge du diabète, ce qui est un défi de tous les instants pour une personne diabétique. En fait, la recherche démontre que le taux de glycémie de la plupart des personnes atteintes du diabète ne se situe pas dans l’intervalle recommandé durant la majorité de la journée, ce qui peut entraîner le développement de complications dévastatrices et coûteuses, à court et long terme.


À propos du projet de pancréas artificiel de la FRDJ

Le programme de recherche de la FRDJ et BD est parmi l’une des premières initiatives non exclusives de l’industrie du projet de pancréas artificiel de la FRDJ. La FRDJ a annoncé la semaine dernière une entente de partenariat avec Animas Corporation, une entreprise de Johnson & Johnson, dans le cadre d’un programme non exclusif d’une durée de quatre ans afin de développer un pancréas artificiel de première génération. L’objectif ultime du projet de pancréas artificiel de la FRDJ est d’accélérer le
développement de systèmes de gestion du diabète entièrement automatisés.

Un pancréas artificiel pourrait prendre la mesure de la glycémie à l’aide d’un glucomètre continu (GMC) lequel prendrait la lecture de la glycémie en temps réel par un minuscule tube inséré sous la peau et habituellement placé sur le ventre. Le glucomètre continu (GMC) permettrait de transmettre les résultats de la lecture de la glycémie à la pompe à insuline. Un système à point permettrait à la pompe, qui serait munie d’un programme sophistiqué, de calculer et de libérer automatiquement la quantité d’insuline selon la lecture de la glycémie obtenue par le glucomètre continu.

Le développement d’un pancréas artificiel constitue une étape essentielle pour la guérison du diabète de type 1 – le « pont qui mènera à la guérison ».

De plus amples renseignements sont affichés sur le site à l’adresse www.jdrf.org/artificialpancreasproject (en anglais seulement). Le site contient des renseignements à l’intention des personnes atteintes de diabète de type 1 sur les projets de recherche pour le développement d’un pancréas artificiel de même que des outils interactifs, des calendriers des projets, la possibilité d’échanger en ligne avec les chercheurs ainsi que l’accès à de l’information sur les essais cliniques.

À propos de la FRDJ

La FRDJ est le plus important organisme axé sur la recherche menant à de meilleurs traitements pour le diabète de type 1 au monde. Elle établit les priorités mondiales pour la recherche sur le diabète et est le plus important bailleur de fonds philanthropique et défenseur de la recherche sur le diabète sur la scène mondiale.

À propos de BD

BD est un chef de file dans le domaine de la technologie médicale. Les activités comprennent le développement, la fabrication et la vente d’appareils médicaux, de systèmes de mesure et de réactifs. L’entreprise s’est engagée à améliorer la santé des personnes dans le monde et se concentre sur l’amélioration des modes d’administration des médicaments, de la qualité et de la rapidité des diagnostics
de maladies infectieuses et des cancers, de l’avancement de la recherche ainsi que de la découverte et de la production de nouveaux médicaments et vaccins. L’expertise de BD est déterminante pour mener le combat contre plusieurs maladies en situation d’urgence dans le monde. Fondée en 1897, le siège social de BD est situé à Franklin Lakes, New Jersey. L’entreprise compte près de 29 000 associés dans environ 50 pays dans le monde et offre des services aux instituts de soins de santé, aux chercheurs dans les sciences de la vie, aux laboratoires cliniques, à l’industrie pharmaceutique ainsi qu’au grand public. Pour de plus amples renseignements, veuillez vous rendre à www.bd.com.

Lets turn type one into type none