Lilly Canada et FRDJ Canada remettent des bourses postdoctorales pour la recherche sur le diabète de type 1

Grâce à la générosité de Lilly, deux nouvelles bourses de recherche postdoctorales de FRDJ ont été octroyées en 2015

Toronto, Ontario, 1er décembre 2015 - Lilly Canada et FRDJ Canada ont remis 120 000 $ de subventions additionnelles en 2015 pour le travail de chercheurs prometteurs dans le domaine du diabète de type 1 (DT1). Ce programme chapeauté par le Réseau canadien d’essais cliniques (RCEC) de FRDJ vise à stimuler l’intérêt de la prochaine génération de jeunes chercheurs envers la recherche médicale sur le DT1. FRDJ remercie Lilly pour son appui continu à cette importante initiative.  

Les récipiendaires 2015 sont : 

Chercheuse :   Docteure Yi-Chun Chen 
Projet :  Formes autrement transformées de polypeptides à îlots amyloïdes à titre de biomarqueurs de l’échec des cellules bêta.                                         

Dre Yi-Chun Chen a obtenu son BSc en Sciences de laboratoire médical à la Taipei Medical University à Taïwan, son MSc en Biologie cellulaire à l’Université du Connecticut et son Ph. D. en Physiologie cellulaire et intégrée à l’Indiana University School of Medicine aux États-Unis. Elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix Stier et le Prix Erica Daniel Kepner en reconnaissance de l’excellence de la recherche de l’Indiana University School of Medicine et le Prix d’excellence Virendra B. Mahesh en endocrinologie de l’American Physiology Society.

Imaginez si nous pouvions prédire le déclenchement du DT1 et commencer les traitements avant même que la maladie ne soit diagnostiquée, améliorant ainsi considérablement les perspectives de santé à long terme.  À l’heure actuelle, Dre Chen travaille avec ses collègues au laboratoire du Dr Bruce Verchere au développement d’un nouveau test de biomarqueur qui permettra de mesurer des prédicteurs de DT1 et de traiter plus rapidement les personnes à risque de développer la maladie. En particulier, son projet vise à développer un test sanguin capable de détecter de subtils changements dans la fonction de la cellule et la production d’hormones qui interviennent avant l’apparition du DT1.  

Chercheuse :  

Docteure Laura Cook

Projet : 

Caractérisation des lymphocytes T CD4-GAD65 spécifiques chez les patients atteints de DT1 durant un traitement avec l’ustekinumab.

Dre Laura Cook est actuellement boursière de recherche postdoctorale à l’Université de la Colombie-Britannique à l’institut de recherche pour enfants et familles de l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique. C’est pendant ses études de  premier cycle à l’Université New South Wales à Sydney, Australie, qu’elle s’est intéressée au domaine de l’immunologie. Elle a reçu de nombreux prix en reconnaissance de son dossier universitaire, notamment le University’s Jackson Prize for Honours Year et le University Medal en microbiologie médicale et immunologie. Elle a été lauréate du prestigieux National Australian Postgraduate Award et du Prix d’excellence de la recherche de l’Université pour financer ses études de doctorat en immunologie, qu’elle a terminées en 2014. Dre Cook est également membre de la Réserve de l’armée australienne depuis 2005 et s’entraîne présentement avec la Réserve de l’armée canadienne et affectée à la division Force de réserve à l’étranger.

Dre Cook se joindra à l’équipe de l’essai clinique sur l’ustekinumab financé par le RCEC de FRDJ. Lancée en 2014 en Colombie-Britannique, cette étude a pour objectif de déterminer si l’ustekinumab, un médicament actuellement utilisé pour combattre l’inflammation dans le cadre d’un traitement pour une autre maladie immunitaire, peut ralentir la progression du DT1 chez des patients récemment diagnostiqués. Chez les personnes atteintes de DT1, la perte de la capacité à sécréter de l’insuline est attribuée à des cellules immunitaires spécifiques, des lymphocytes T, dont le fonctionnement est perturbé et qui attaquent les cellules pancréatiques (dont l’enzyme du nom de GAD65 constitue la principale cible de ces cellules). Dre Cook étudiera si l’administration de l’ustekinumab à des personnes atteintes de DT1 parvient à réduire l’inflammation et à retarder l’apparition du DT1, tout en examinant les effets du médicament sur la quantité et le fonctionnement de ces lymphocytes T.  Les résultats pourraient permettre d’approfondir les connaissances sur les réactions immunitaires responsables de la maladie et de mener au développement de nouveaux traitements cliniques qui pourraient ralentir, et potentiellement éliminer, le DT1.

Lilly Canada et FRDJ Canada font équipe depuis 2013 pour soutenir la création d’un programme national de formation clinique.  Depuis, le programme a remis des bourses de recherche postdoctorale d’un an chacune aux récipiendaires suivants afin de leur permettre de perfectionner leur formation en recherche translationnelle sur le DT1. 

Récipiendaires 2014 : 

Chercheuse : Alexandra Paun, Ph.D.
Établissement : Hospital for Sick Children, Toronto, Ontario, Canada
Projet : Réactions immunitaires à la flore intestinale durant la progression de l’auto-immunité des îlots.
   
Chercheuse : Andrew Pepper, Ph.D.
Établissement : Université de l’Alberta, Edmonton, Alberta, Canada
Projet :  Cibler de nouveaux inhibiteurs de mort cellulaire pour favoriser une indépendance indéfinie à l’insuline après une greffe d’îlots d’un donneur unique.
   
Chercheuse : Alanna Weisman, MD
Établissement : Hôpital Mont Sinaï, Toronto, Ontario, Canada
Projet :  Étude canadienne de longévité avec le diabète : découvrir les facteurs de succès après 50 ans de vie avec le diabète de type 1.
   
Récipiendaires 2013 : 
Chercheuse : Emmeline Heffernan, M.B., BCh, B. A. 
Établissement : Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, Ottawa, Ontario, Canada
Projet :  Évaluation d’un nouveau système de surveillance du glucose en continu muni de flèches indicatrices de tendances pour régler le bolus chez les enfants et adolescents atteints de diabète de type 1 qui utilisent une pompe à insuline et un glucomètre continu. 

*Ce prix a été rendu possible grâce à un partenariat avec FRDJ Royaume-Uni et à la générosité de la famille Gillespie 

   
Chercheuse : Ashish Marwaha, MBBCh
Établissement : Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, Colombie-Britannique, Canada
Projet :  Gestion de l’essai clinique sur l’ustekinumab dans les cas d’apparition récente du diabète de type 1.
 

À propos du Réseau canadien d’essais cliniques de FRDJ :

Le Réseau canadien d’essais cliniques (RCEC) de FRDJ est une initiative visant à accélérer les solutions pour la prise en charge, les soins et la guérison du diabète de type 1 (DT1). Le RCEC de FRDJ est un solide réseau de recherche clinique axé sur le développement et l’exécution d’essais cliniques de pointe sur le DT1 et ses complications, dont le but est d’offrir les bienfaits des percées scientifiques plus rapidement à la communauté. Par le biais d’un financement du gouvernement fédéral canadien, de FRDJ et de la WB Family Foundation, 36,9 millions $ ont été investis pour accélérer la mise à l’essai de nouvelles technologies et traitements novateurs pour le bien-être des Canadiens et des personnes partout dans le monde qui vivent avec le DT1 et ses complications. Pour en savoir plus, visitez frdj.ca/rcec.

À propos de Lilly Canada 

Eli Lilly Canada, fondée en 1938, est le résultat d’une collaboration de recherche avec des scientifiques de l’Université de Toronto qui a donné naissance à la première insuline offerte sur le marché dans le monde. Lilly Canada compte plus de 500 employés partout au pays qui travaillent dans les domaines de l’oncologie, des troubles cardiovasculaires et endocriniens, santé des hommes et des femmes, auto-immunité, neuroscience et diabète. Pour en savoir davantage sur Lilly Canada, visitez  www.lilly.ca

À propos de FRDJ Canada 

FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1 (DT1).  FRDJ Canada a vu le jour grâce à l’initiative de personnes impliquées dans leur communauté qui collaborent à l’échelle régionale pour assurer une plus grande efficacité et un impact optimal des collectes de fonds, et qui unissent leurs efforts à l’échelle internationale pour mobiliser le pouvoir de leurs ressources, de leur passion et de leur énergie. Notre mission est d’accélérer les découvertes révolutionnaires pour guérir, prévenir et traiter le DT1 et ses complications. Pour y arriver, FRDJ a investi près de 2 milliards $ depuis sa création. Nous collaborons avec des établissements universitaires, décideurs politiques, entreprises et industries partenaires afin de développer et de maintenir un bassin de thérapies novatrices pour les personnes qui vivent avec le DT1. Notre personnel et nos bénévoles dans plus de 100 endroits dans le monde se dévouent à défendre la cause, à inspirer l’engagement communautaire et à transmettre notre vision d’un monde sans DT1. Pour de plus amples renseignements, visitez frdj.ca

Contacts pour les médias : 

Julie Andaloro
Directrice nationale, Communications et relations publiques 
FRDJ Canada
Courriel : jandaloro@jdrf.ca    
Tél. : 647 789-2027             
 
Emmanuel Fritsch
Spécialiste des communications nationales
FRDJ Canada
Courriel : efritsch@jdrf.ca
Tél. : 514 744-5537, poste 247
Lets turn type one into type none