Recherche sur la régénération

 

Télécharger plus d'informations

Contrairement au remplacement des cellules bêta à l’aide de sources externes de cellules, ce qui implique une procédure chirurgicale de greffe, la régénération interne des cellules bêta a le pouvoir de rétablir la fonction de la cellule bêta chez un grand nombre de personnes à l’aide de méthodes à base de médicaments. FRDJ a accordé une priorité au financement de la régénération des cellules bêta afin de stimuler la recherche et le développement qui viennent combler des lacunes dans ce domaine. Dans la sphère de la régénération des cellules bêta, les domaines de recherche dans la régénération de cellules bêta à partir de cellules souches précurseurs, la prolifération des cellules bêta pancréatiques résiduelles ou récemment générées, la reprogrammation d’autres types de cellules (foie, acineux, cellules alpha) en cellules bêta, et dans la survie des cellules bêta résiduelles ou récemment générées sont tous des priorités.

Le principal objectif du programme est d’appuyer l’évolution de la recherche vers l’évaluation clinique, tout en maintenant l’appui à la recherche de découvertes afin d’identifier et valider de nouvelles cibles et de nouvelles voies pour la régénération des cellules bêta. FRDJ comble particulièrement une lacune scientifique en appuyant le travail visant à identifier des cibles de cellules, valider des cibles de médicaments et de voies, créer de nouveaux modèles animal de régénération, développer des biomarqueurs de même qu’appuyer des essais cliniques de validation de principe. Nous sommes particulièrement intéressés à mieux comprendre les mécanismes fondamentaux sous-jacents aux durées normales de croissance des cellules bêta (comme durant la grossesse ou en présence d’obésité) afin d’identifier des cibles sécuritaires et physiologiquement pertinentes pour favoriser la régénération des cellules bêta parce que la sécurité thérapeutique s’avèrera d’une importance primordiale.

Des capacités améliorées pour détecter et mesurer les changements dans le stress, la destruction et la régénération des cellules bêta seront fort utiles pour utiliser ces changements à titre de marqueurs prédictifs du diabète de type 1, de même qu’à titre de marqueurs de l’efficacité des traitements visant à diminuer le stress et la destruction des cellules bêta ou à favoriser la régénération des cellules bêta. Jusqu’à maintenant, on constate un manque de marqueurs spécifiques pour les cellules bêta stressées ou régénérées. Pour une masse et fonction des cellules bêta, l’emplacement du pancréas, la partie relativement petite du pancréas qui est composée de cellules bêta (moins de deux pour cent) et le besoin de distinguer les cellules bêta des autres cellules des îlots rendent l’évaluation particulièrement difficile. Des agents d’imagerie médicale sont nécessaires et ils doivent être conçus pour les cellules bêta ou leur fonction et ne doivent pas endommager la cellule bêta, ni déclencher une réaction immunitaire ou entraîner une exposition à des radiations excessives puisque la procédure doit être sécuritaire pour les enfants et efficace lorsqu’utilisée à répétition.

 

Lets turn type one into type none