Recherche sur la prévention

Télécharger plus d'informations

Une feuille de route générale de la stratégie globale de prévention qui adopte une démarche fondée sur une population d’enfants est montrée ci-dessous.

FRDJ allouera des ressources financières et non financières à la prévention de l’apparition du diabète de type 1 durant l’enfance à l’aide de démarches ciblant une population d’enfants. En misant sur les données et les échantillons biologiques des études de l’histoire naturelle du diabète de type 1, une stratégie de prévention de l’apparition du diabète de type 1 chez les enfants qui s’inspire des pratiques actuelles en matière de soins aux enfants peut être élaborée. La prévention des cellules bêta avant l’auto-immunité et après l’auto-immunité est ciblée et basée sur le concept que la prévention des cellules bêta avant l’auto-immunité, bien que plus rentable et plus souhaitable, est plus risquée et exigera plus de temps à mettre en place que les méthodes de prévention des cellules bêta après l’auto-immunité.

Stratégie de recherche axée sur la prévention

La stratégie de prévention pré-auto-immunité de FRDJ se concentre sur le développement de vaccins de prévention pour une immunisation universelle des nourrissons et des enfants, et cible :  

  1. Des causes d’infection courantes qui ont été observées dans des populations d’enfants géographiquement diversifiées au fil du temps. Les possibilités liées au vaccin entérovirus pour la prévention du diabète seront explorées; 
  2. La régulation immunitaire induite par des micro-organismes intestinaux, lesquels nous laissent présumer avoir été altérés à cause des changements environnementaux et lesquels ont provoqué un déséquilibre de la régulation immunitaire chez le nourrisson et le jeune enfant à un seuil plus bas pour le développement du DT1;    
  3. Les réponses auto-immunes aux antigènes des cellules bêta pour induire la régulation immune durable des cellules bêta ou une tolérance immunitaire. Ces vaccins contre le diabète devront être sécuritaires et leur efficacité prouvée et n’exigeront pas de diagnostic pour leur application. Le développement clinique de ces vaccins peut être accéléré en menant d’abord des essais cliniques auprès d’un groupe à très haut risque génétiquement et en utilisant la prévention de l’auto-immunité des cellules bêta à titre d’indicateur de la prévention de la dépendance à l’insuline et au diabète de type 1.

La stratégie de FRDJ pour la prévention post-auto-immunité se concentre sur le développement d’une population composée d’enfants : 

  1. Détection rentable du risque de DT1 chez les enfants; 
  2. Évaluer la progression à partir de l’apparition de l’auto-immunité à l’apparition de la dépendance à l’insuline avec des biomarqueurs pronostiques et l’imagerie médicale afin de personnaliser les interventions; 
  3. Sous-interventions ciblées afin de prévenir de manière durable l’apparition de la dépendance à l’insuline, lesquelles comprennent des interventions utilisées seules ou en combinaison pour s’attaquer à : 
    a) l’inflammation des îlots; 
    b) l’auto-immunité des cellules bêta; 
    c) le stress et la survie des cellules bêta; 
    d) la dysglycémie. 
  4. Développement et validation d’outils de mesure de l’efficacité clinique des interventions pour aider au développement thérapeutique et à l’évaluation dans les essais cliniques. Pour accélérer le développement clinique, les essais peuvent être d’abord menés auprès des membres à risque de la famille des personnes atteintes de DT1 et utilisés à titre d’événements cibles cliniques de la prévention de la progression au prochain stade de diabète de type 1 ou la suppression de la dysglycémie et le retardement de la dépendance à l’insuline.

 

Lets turn type one into type none