Recherche sur la prévention des complications

Stratégie de recherche axé sur la prévention des complications

Malgré d’importantes percées dans le suivi de la glycémie (glucose dans le sang) et dans l’insulinothérapie, les personnes atteintes de diabète passent encore de grandes parties de la journée dans des écarts de glycémie trop hauts ou trop bas, les plaçant sous la menace de développer des complications du diabète. L’étude repère DCCT (Diabetes Control and Complications (DCCT) trial) en 1993 et l’étude EDIC qui a suivi (Interventions and complications (EDIC)) ont rapporté que moins de 50 pour cent des patients aux États-Unis atteignent les valeurs A1C cibles. Depuis la conclusion de l’étude DCCT, l’évaluation longitudinale d’autres études cliniques de cohortes a rapporté une augmentation des pratiques de contrôle plus étroit du glucose ainsi qu’un portrait modifié dans les taux de progression des complications du diabète. Cependant, le maintien de niveaux normaux de glycémie est présentement hors de portée avec les outils d’aujourd’hui. Malheureusement, les personnes atteintes de diabète demeurent à risque de développer des complications du diabète au cours de leur vie.

FRDJ s’engage à mettre au point de nouvelles méthodes qui aideront les patients à résister aux complications diabétiques et à les éviter. FRDJ explore deux méthodes générales différentes : exploiter les candidats cibles et des voies et identifier de nouvelles cibles et de nouvelles voies en fonction des connaissances de la génétique de base de la résistance aux complications causées par un taux élevé de glucose chez les humains. Des projets exhaustifs de recherche au cours des deux dernières décennies, incluant la recherche de FRDJ, ont mis en lumière des changements dans de multiples voies biologiques déclenchés par des taux de glycémie élevés liés à des complications. Certaines voies semblent être des facteurs charnières et précurseurs du signal connu pour favoriser de multiples complications. Nous croyons que ces candidats/voies cibles permettraient une intervention à des stades plus précoces des dommages aux cellules causés par des taux de glycémie élevés et mèneraient à des découvertes de nouveaux médicaments.

Pour identifier de nouvelles cibles et de nouvelles voies en partant de la compréhension de la génétique de base de la résistance aux complications causées par des taux de glycémie élevés, FRDJ exploitera la génétique des individus atteints d’un diabète de type 1 établi depuis longtemps qui n’ont toujours pas subi de complications malgré un contrôle déficient de la glycémie et des taux de glycémie élevés. L’étude de 50 ans (Joslin 50-Year Medalists) et d’autres études similaires de cohortes sont des études de recherche clinique de personnes atteintes de diabète de type 1 depuis longtemps (plus de 50 ans) et comprennent plusieurs individus qui n’ont pas développé de complications diabétiques. Les études de cette population unique et précieuse et d’autres groupes de personnes n’ayant pas développé de complications après des décennies de diabète de type 1 pourraient révéler des facteurs essentiels qui offrent une protection contre les effets indésirables de taux de glycémie élevés et qui peuvent être appliqués à la découverte de médicaments et au développement d’outils de mesure pour prédire le risque ou le stade de progression des complications diabétiques.

Lets turn type one into type none