28 enfants se sont rendus à Ottawa pour demander une guérison au diabète de type 1

Par Patrick Tohill, directeur des relations gouvernementales de FRDJ Canada

 

La Journée de mobilisation des enfants pour une guérison de FRDJ a eu lieu du 28 au 30 octobre. Nos jeunes délégués ont rencontré plus de 100 députés et sénateurs en seulement deux jours et ont fait toute une impression! Incroyable!

Tous les deux ans, FRDJ envoie des jeunes qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1) à Ottawa dans le but de personnaliser la cause et d’aider les parlementaires à mieux comprendre l’ampleur des défis de la maladie. Cette année, les demandes de 28 enfants âgés de 4 à 17 ans ont été sélectionnées parmi les 135 demandes reçues, un nombre sans précédent!

 

 

Nos 28 jeunes délégués ont vivement impressionné tous les gens qu’ils ont rencontrés par leurs connaissances, leurs compétences en communication, leur façon de se présenter et leur charme, dont d’importants décideurs politiques comme l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national. À l’aide d’un album qu’ils ont eux-mêmes fabriqué, les délégués ont mis en évidence les combats et les besoins des Canadiens qui vivent avec le DT1, dans l’espoir que le gouvernement accorde une priorité à nos recommandations et enjeux.

 

 

Ce qui a vraiment témoigné de l’impact de notre Journée des enfants pour une guérison fut lorsque la présidente du Caucus multipartite sur le diabète juvénile, Pam Goldsmith-Jones, députée de Vancouver Ouest, Sunshine Coast—Sea-to-Sky Country, s’est levée pour accueillir nos jeunes délégués dans la galerie pour les déclarations des députés, déclenchant une ovation des deux côtés de la Chambre.

 

 

Cela montre le succès de nos efforts de sensibilisation, de l’influence de nos champions au Parlement, du degré de correspondance avec nos partis politiques fédéraux, et aussi, combien il est percutant pour des décideurs politiques du Canada d’entendre des enfants atteints de diabète raconter de vive voix leurs expériences.

Il s’agit en fait de bien plus que de raconter des expériences, mais d’obtenir un soutien. Deux choses ont été demandées à chacun des députés et des sénateurs que nous avons rencontrés : 1) se joindre au Caucus multipartite sur le diabète juvénile, et 2) envoyer au ministre des Finances une lettre de soutien aux cinq recommandations de FRDJ dans son document prébudgétaire 2019.

Mais les expériences comptent! Vos expériences comptent! Pensez à l’impact de seulement 28 enfants et essayez d’imaginer l’ampleur s’il y en a des centaines! Nous avons aussi besoin que les adultes atteints de diabète s’expriment! Prenez quelques minutes pour communiquer avec le député de votre région et lui demander de le rencontrer la prochaine fois qu’il sera de passage dans votre circonscription. Nous offrons des ressources de défense d’intérêts pour vous aider et vous pouvez compter sur notre soutien.   

Nos sincères remerciements aux 28 jeunes délégués de la Journée de mobilisation des enfants pour une guérison! Nous sommes extrêmement choyés d’avoir réuni des défenseurs aussi talentueux et convaincants. Merci également aux parents qui ont appuyé leurs enfants dans leurs activités de défense d’intérêts! Votre collaboration et celle de vos enfants auront un impact significatif et durable sur notre programme de relations gouvernementales.

Lets turn type one into type none