Étudier le rôle de la vitamine D dans le risque de diabète de type 1

Est-ce que les suppléments de vitamine D peuvent empêcher mon enfant d’avoir le diabète de type 1 (DT1)?

Les médecins se sont fait poser cette question un nombre incalculable de fois au cours des années par des parents inquiets. Ceci parce que la vitamine D, contrairement à plusieurs autres nutriments, joue plusieurs rôles clés dans notre santé. Non seulement elle aide à régulariser les niveaux de calcium et le métabolisme osseux, elle fonctionne aussi comme une hormone - un changement qui se produit avec l’absorption de la vitamine par le corps. Ce phénomène peut avoir un impact sur le système immunitaire et c’est pourquoi prendre suffisamment de vitamine D est important pour éloigner certaines maladies.

Dre Despoina Manousaki, chercheuse financée par FRDJ à l’Hôpital général juif à Montréal (Institut Lady Davis), évalue si de faibles taux de vitamine D dans le sang augmentent la probabilité de DT1.

Les chercheurs utilisent à l’heure actuelle une technique établie en génétique connue sous le nom de répartition aléatoire Mendelian (laquelle se penche sur les liens de causalité entre des facteurs de risque possiblement modifiables et les résultats pour la santé) pour fournir des éléments probants confirmant ou rejetant un lien entre la vitamine D et la maladie. Si un lien est établi, ces résultats seront utilisés pour assurer que les personnes à risque (comme celles dont des membres de la famille sont touchés par la maladie) présentent des taux de vitamine D adéquats.

« Les résultats de cette étude, lesquels proviennent de l’information génétique de plus de 60 000 personnes, pourraient, s’ils sont positifs, soutenir la mesure de prévention du DT1 chez les personnes à risque, comme les frères et sœurs des personnes touchées, par un apport suffisant en vitamine D », explique Dre Manousaki. Si les résultats sont négatifs, ils fourniront des données indiquant que l’association des niveaux de vitamine D avec le DT1 pourrait être attribuable à des facteurs confusionnels liés au style de vie, et qui en retour, pourrait fournir des cibles plus fructueuses pour prévenir la maladie que les suppléments de vitamine D. »

Établir si la vitamine D joue un rôle dans la prédisposition au DT1 pourrait offrir des possibilités considérables pour prévenir, ou diminuer le risque de la maladie. Les personnes dont le taux de vitamine D est bas pourront être identifiées dans la population au moyen d’un simple test, et l’administration de vitamine D est sécuritaire et peu coûteuse pour améliorer les déficiences.

Rendez-vous à notre Blogue de FRDJ sur notre site Web afin d’accéder à d’autres articles informatifs sur la santé et le diabète de type 1.

Lets turn type one into type none