Le Budget fédéral de 2019 et vous

 

Toute la population canadienne attendait avec impatience le Budget canadien de 2019, lequel renferme d’ailleurs des éléments qui ont des répercussions directes sur les membres de la communauté du diabète de type 1 (DT1). Quelles sont ces répercussions pour vous?

 

La campagne pour le crédit d’impôt pour personnes handicapées se poursuit

En 2017, le gouvernement fédéral a rétabli le crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH) pour plus de mille adultes vivant avec le DT1, mais FRDJ continue de réclamer des changements afin que les membres de la communauté du DT1 cessent de craindre de perdre leurs prestations. Notre proposition prébudgétaire 2019 a abordé cette question et il en a été tenu compte dans le Budget de 2019.  

Le gouvernement canadien a annoncé qu’il mettrait fin au recouvrement des contributions gouvernementales aux régimes enregistrés d’épargne-invalidité (REEI) si une personne perdait son admissibilité au crédit d’impôt pour personnes handicapées. La perte de cette admissibilité au CIPH n’est pas synonyme de changement de situation dans les faits pour la personne visée, celle-ci peut continuer d’éprouver les mêmes difficultés financières et avoir autant besoin de sécurité financière à long terme. La communauté attend d’en savoir plus sur les restrictions susceptibles de s’appliquer lorsqu’un bénéficiaire veut retirer ces sommes, mais il est encourageant de voir cette mesure dans le Budget de 2019.

La lutte ne s’arrête pas pour autant. Plus  de Canadiennes et de Canadiens devraient avoir droit  au CIPH et le calcul des glucides devrait faire partie des activités admissibles  au CIPH. De plus, le nombre d’heures que des Canadiennes et des Canadiens atteints de DT1 doivent consacrer à des activités admissibles devrait être réduit de 14 à 10 heures.  

 

Réseau des cellules souches

Le Budget de 2019 prévoit qu’à compter de 2019, le Réseau des cellules souches recevra un financement de 18 millions de dollars sur trois ans. Cette annonce est importante pour l’avancement de la médecine régénératrice et les possibilités que crée la recherche sur les cellules souches pour la communauté du DT1.  Le Réseau des cellules souches appuie un essai clinique dirigé par le Dr James Shapiro, le chirurgien de l’Université de l’Alberta qui a aussi dirigé l’équipe du Protocole d’Edmonton. L’essai clinique du Dr Shapiro vise à établir si un dispositif implantable pourrait permettre la greffe durable de cellules bêta productrices d’insuline, menant potentiellement à un rétablissement fonctionnel pour des milliers de Canadiennes et de Canadiens vivant avec le DT1.  

 

Assurance-médicaments

Chaque membre de la communauté du DT1 sait que la couverture du coût de l’insuline allégerait de nombreux stress. Grâce à la voix des défenseurs  partout au pays, le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments a publié son rapport provisoire dans lequel il formule des recommandations que le gouvernement s’est engagé à mettre en œuvre dans le Budget de 2019 :

  • la création de l’Agence canadienne des médicaments chargée de négocier de meilleurs prix des médicaments d’ordonnance pour le compte des Canadiennes et des Canadiens;
  • une stratégie nationale pour les médicaments coûteux pour le traitement des maladies rares afin d’aider les Canadiennes et les Canadiens à bénéficier d’une meilleure couverture, plus uniforme de leurs traitements;
  • l’élaboration d’un formulaire national pour jeter les bases d’une approche uniforme à l’inscription des médicaments aux formulaires dans l’ensemble du pays. Cette recommandation est un pas vers l’assurance universelle de l’insuline.
Lets turn type one into type none