Coronavirus

 
 

La chaîne d’approvisionnement de produits médicaux pour le DT1 n’est pas touchée

30 mars 2020 : FRDJ demeure, et demeurera, en contact étroit avec les grands manufacturiers d’insulines et de fournitures pour le DT1. Chacun d’eux nous a informés que la COVID-19 n’a pas d’impact sur leurs capacités actuelles de fabrication et de distribution.Les quantités sont plus faibles dans certaines pharmacies au Canada tandis qu’elles tentent de répondre à une demande qui s’accroît rapidement, une situation qui selon ce qui nous a été dit, est temporaire et isolée, et n’est pas le résultat d’une pénurie générale. Nous continuerons de suivre la situation et nous tiendrons la communauté du DT1 informée de tout changement.

 

Assurez-vous que toutes vos ordonnances sont à jour et que vous disposez d’un nombre maximal de renouvellements. Envisagez également de contacter votre pharmacie afin de vous informer de la possibilité de renouveler votre ordonnance avant la période habituelle de 30 jours puisque certaines provinces et/ou compagnies d’assurance maladie annulent les restrictions sur les renouvellements d’ordonnances en raison de la COVID-19. Nous encourageons notre communauté à éviter l’accumulation excessive d’insulines et de fournitures pour le diabète, ce qui permettra d’assurer la disponibilité des médicaments pour d’autres personnes qui en ont besoin

 

 

DT1 et coronavirus : Ce que vous devez savoir

Vous avez des inquiétudes sur la COVID-19? Pas de panique, voici les dernières informations et des recommandations d’experts pour les personnes atteintes de diabète de type 1.  

Les nouvelles concernant le nouveau coronavirus— la COVID-19 comme le nomme l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – continuent de faire les manchettes partout dans le monde. 

Le 11 mars 2020, l’OMS a publiquement qualifié la COVID-19 de pandémique. La situation évolue rapidement, et les Canadiens sont maintenant jugés à risque élevé. Bon nombre sont inquiets, avec raison.

La COVID-19 et des maladies virales similaires, comme la grippe, peuvent présenter une menace sérieuse pour les personnes atteintes de diabète de type 1 (DT1).

Pour soutenir et informer la communauté du DT1, FRDJ Canada a consulté un panel d’endocrinologues canadiens afin de fournir des réponses à vos questions. En lire plus ici.

Ci-dessous des faits sur la COVID-19 et sur ce que les personnes atteintes de DT1 doivent savoir.


Au sujet de la maladie du coronavirus (COVID-19)
Qu’est-ce que la COVID-19?

Les coronavirus sont une famille de virus qui causent des maladies respiratoires. La plupart entraînent des maladies chez les animaux, mais sept types connus du coronavirus entraînent des maladies chez les humains. SARS-CoV-2 est l’un de ces virus, il est responsable de la COVID-19. SARCoV-2 est lié à d’autres coronavirus qui entraînent des maladies chez les humains comme le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et le SRMO (syndrome respiratoire du Moyen-Orient).  

Quels sont les symptômes?

Les personnes dont la COVID-19 a été confirmée ont démontré une maladie respiratoire dont la gravité est de moyenne à sévère, avec de la fièvre, de la toux et de la difficulté à respirer. Selon l’OMS, certaines personnes peuvent ressentir des douleurs, congestion nasale, écoulement nasal, maux de gorge ou diarrhée, quoique ces symptômes se développent habituellement graduellement après l’apparition de la maladie.  

Comment savoir si on est atteint de la COVID-19?

Le virus se propage habituellement d’une personne à l’autre. Si vous n’avez pas été en contact à l’intérieur de six pieds d’une personne infectée, les chances de le contracter sont faibles. À l’heure actuelle, seuls certains laboratoires de santé publique peuvent faire des tests pour confirmer la COVID-19. Les personnes qui croient avoir été exposées à la COVID-19 doivent immédiatement contacter leur fournisseur de soins de santé.

Quoi faire pour me protéger?

Tout le monde a un rôle à jouer pour minimiser l’impact de l’éclosion de la COVID-19 au Canada : de bonnes pratiques d’hygiène et l’éloignement social sont cruciaux en cette période pour vous protéger et protéger les autres. L’Agence de la santé publique du Canada a publié des recommandations clés notamment : lavez vos mains souvent avec du savon et de l’eau pendant au moins 20 secondes; ne touchez pas vos yeux, votre nez et votre bouche sans d’abord vous laver les mains; désinfectez fréquemment les objets et les surfaces touchés; évitez les endroits bondés et les rassemblements non essentiels; maintenez une distance d’au moins deux mètres avec les autres personnes si vous devez sortir; limitez les contacts avec les personnes pour lesquelles le risque est élevé, comme les personnes plus âgées ou en mauvaise santé. La COVID-19 étant nouvelle, il n’y a pas encore de vaccin ni de médicaments pour la traiter, toutefois, des centaines d’essais cliniques sont déjà prévus ou en cours


Que doit savoir une personne atteinte de DT1 sur les maladies virales?
1. Les personnes atteintes de DT1 ne courent pas un plus grand risque de contracter la COVID-19.
  • La COVID-19 est une menace grave pour la santé et le risque pour les Canadiens est maintenant jugé élevé. Malgré le manque de données précises sur le DT1 et la COVID-19, les grands spécialistes du domaine médical affirment que les personnes dont le DT1 est bien géré ne courent PAS un plus grand risque de développer la COVID-19.
  • Les spécialistes disent également que si une personne dont le DT1 est bien géré développe la COVID-19, elle ne court pas nécessairement un plus grand risque de développer de graves complications de la maladie.
  • Les personnes pour lesquelles le risque est plus élevé sont celles dont les taux de glycémie sont constamment élevés et celles qui souffrent d’une deuxième maladie chronique (comme une maladie du cœur, une maladie rénale ou des poumons).
  • Les parents dont un enfant est atteint de DT1 peuvent trouver des informations récentes du International Society for Pediatric and Adolescent Diabetes (ISPAD) qui sont susceptibles de les intéresser. Son résumé des preuves anecdotiques de la Chine et de l’Italie est rassurant et conclut que « les jeunes atteints de diabète ne sont pas plus touchés par la COVID-19 que leurs pairs ». 
  • Pour une explication plus détaillée, visionnez ces vidéos d’Anne L. Peters, endocrinologue réputée aux États-Unis ici et ici (en anglais seulement).  

Si vous êtes atteint de DT1 et que vous tombez malade, avec n’importe quel virus, vous devez particulièrement prendre soin de vous et de votre DT1 (voir ci-dessous).

2. Surveillez votre glycémie et les cétones plus souvent qu’à l’habitude.
  • Lorsque vous ne vous sentez pas bien, il est possible que vous ayez moins envie de manger ou de boire et que vous preniez des médicaments pour soulager des symptômes comme la fièvre ou des douleurs musculaires.
  • Pour toutes ces raisons, il est crucial de surveiller minutieusement votre glycémie et les cétones plus souvent qu’à l’habitude, aussi souvent que toutes les quatre heures. Vérifiez votre glucomètre continu ou votre système flash de surveillance du glucose si vous en avez un, ou utilisez fréquemment des bandelettes de test. Il pourrait s’avérer nécessaire de prendre plus d’insuline pour faire baisser une glycémie plus élevée.
  • Soyez vigilant dans votre surveillance des cétones puisque des taux très élevés pourraient entraîner une acidocétose diabétique, un état dangereux qui requiert des soins médicaux immédiats et qui pourrait être fatal s'il n'est pas traité.
  • Des taux de cétones élevés surviennent souvent lorsque les lectures de glycémie sont élevées. Ceci peut être un signe que le corps utilise des matières grasses et les muscles pour produire de l’énergie, à la place du sucre.
  • D’autres signes d’acidocétose diabétique comprennent des symptômes similaires à ceux de la grippe (fatigue, faiblesse, douleurs, nausées ou vomissements, douleurs abdominales), déshydratation et aussi une haleine à l’odeur fruitée accompagnée d’une respiration plus rapide. Ces signes se manifestent parce que le corps essaie d’éliminer les cétones et l’acide.
  • Si vous vomissez ou que vos taux de cétones sont de modérés à élevés, ou si vous ressentez des symptômes d’acidocétose diabétique, contactez immédiatement votre professionnel de la santé. 
3. Il est plus important que jamais de maintenir le calendrier normal des médicaments.
  • Cela peut être un défi si vous ne vous sentez pas bien, surtout si vous avez de la difficulté à garder la nourriture et les liquides.
  • Au-delà de l’insuline, plusieurs médicaments sans ordonnance ont aussi un effet sur les taux de glycémie. Bien que certains sirops contre la toux sans sucre soient offerts sur le marché, plusieurs de ces sirops contiennent du sucre, ce qui peut empirer des taux de glycémie déjà élevés.
  • Les comprimés par voie orale, qui contiennent les mêmes ingrédients que les sirops, peuvent être un meilleur choix s’ils ne contiennent pas de glucides.
  • D’autres médicaments comme les décongestionnants peuvent aussi faire augmenter la glycémie.
  • Faites attention aux effets des médicaments pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur également.
    • L’aspirine en grandes doses peut faire baisser la glycémie.
    • L’acétaminophène peut entraîner des lectures de glycémie erronées ou aucune lecture dans certains glucomètres continus et peut être toxique pour le foie et les reins. Quiconque souffre de complications aux reins doit faire preuve de prudence quant à la prise de médicaments qui contiennent de l’acétaminophène.
    • La prise d’ibuprofène doit aussi être faite avec prudence puisqu’il peut faire augmenter l’effet hypoglycémique de l’insuline. Les personnes qui souffrent de complications avancées des reins doivent également être prudentes si elles prennent de l’ibuprofène. 
4. Approvisionnez vos armoires avec des articles qui vous aideront à maintenir votre apport en glucides à un niveau sécuritaire.
  • Les aliments, comme les craquelins, les soupes aux légumes ou aux nouilles, la purée de pommes non sucrée, les yogourts à saveur de fruits, sont tous des options faciles à digérer.
  • Si ces aliments doux sont trop difficiles à avaler, les liquides peuvent être une option à court terme.
  • Si la glycémie est dans l’écart normal, prenez d'abord des boissons qui contiennent des glucides et buvez du liquide toutes les trois à quatre heures. Les options comprennent des jus de fruits, des boissons sportives et des boissons gazeuses régulières.
  • Il est important de maintenir une bonne hydratation, surtout en présence de cétones, pour les éliminer. Augmentez votre consommation d’aliments sans glucides comme de l’eau, du bouillon, de la gélatine (Jell-O) sans sucre, des sucettes glacées ou des boissons gazeuses. 
5. Préparez-vous, au cas où.
  • Il est crucial de se préparer pour le pire, même si (espérons-le) vous n’en ferez jamais l’expérience.
  • Assurez-vous d’avoir des fournitures médicales pour le diabète en réserve de même que l’accès à des renouvellements dans l’éventualité où vous devriez vous placer en quarantaine.
  • Ayez à portée de la main les numéros de téléphone de votre médecin (y compris les moyens de le joindre la nuit et les week-ends ou les jours fériés) si vous présentez ces symptômes : vomissements ou diarrhée pendant plus de six heures; difficulté à respirer; fièvre qui persiste depuis plus de deux jours; taux de cétones élevés; incapacité de garder la nourriture ou des liquides.
  • Contactez un médecin si les enfants ont de la difficulté à respirer ou leurs lèvres tournent au bleu; ne mangent pas et ne boivent pas; souffrent de maux importants d’oreilles (ceux-ci pourraient indiquer une infection de l’oreille); dorment beaucoup plus qu’à l’habitude.
  • Si vous vous retrouvez dans une salle d’urgence, il est vital de mentionner que vous êtes atteint de DT1 (ou votre proche) et d’avoir un bracelet d’identification qui l’indique visiblement.

Approvisionnement de fournitures 

Les personnes atteintes de diabète doivent se préparer pour toute urgence en évaluant leurs besoins en médicaments et en fournitures. Si vous avez besoin d’un approvisionnement additionnel de médicaments et de fournitures :

  • Contactez votre médecin et assurez-vous que toutes vos ordonnances sont à jour et que vous disposez du nombre maximal de renouvellements.
  • Envisagez de vous procurez des médicaments et des fournitures de soutien en réserve et vérifiez toutes les dates de péremption, notamment :
    • Insuline à action extra rapide
    • Insuline à action prolongée si vous utilisez une pompe (en cas de problèmes avec votre pompe), avec un stylo injecteur ou des seringues.
    • Bandelettes de cétones et/ou un lecteur
    • Glucagon
    • Des méthodes de rechange pour suivre la glycémie (si vous utilisez habituellement un glucomètre continu ou un système flash de surveillance du glucose) y compris un lecteur, des bandelettes et des lancettes.

Plusieurs compagnies ont distribué des déclarations publiques concernant leurs chaînes d’approvisionnement (indiquées ci-dessous). Nous fournirons des mises à jour à mesure que nous recevons de nouvelles informations.

Information sur les ordres d’urgence et les annulations relatives aux renouvellements d’ordonnances

Lorsqu’une province déclare un ordre d’urgence en réponse à l’éclosion de la COVID-19, cela peut déclencher une annulation relative aux renouvellements d’ordonnances. Ces annulations permettent aux pharmaciens de renouveler des ordonnances plus tôt s’ils jugent qu’un médicament, comme l’insuline, est critique pour sauver la vie d’une personne ou maintenir son programme de traitement.

Pour de plus amples détails, suivez vos services de santé locaux sur les médias sociaux pour être au courant des messages sur les annulations. Vous pouvez également téléphoner à votre pharmacie locale et à votre assureur de médicaments pour obtenir les mises à jour.

Ressources provinciales


Renseignements additionnels 
Lets turn type one into type none