FRDJ pour la Journée Bell Cause pour la cause

Tous les ans, Bell tient sa campagne #BellCausepourlacause afin d’accroître la sensibilisation du public et de faire tomber les préjugés entourant la santé mentale au Canada.

Vivre avec le diabète de type 1 (DT1), que ce soit vous, votre enfant ou un proche, a des impacts qui s’étendent bien au-delà de la santé physique. Les effets du stress d’avoir à gérer une maladie chronique, du diagnostic jusqu’à même des décennies plus tard, ont des conséquences directes sur le bien-être général. Les problèmes de santé mentale sont courants chez les personnes atteintes de DT1, quel que soit leur âge.

La Journée #BellCausepourlacause aura lieu le 26 janvier 2022. Nous profitons de cette journée à la grandeur du pays pour souligner et insister sur l’importance des traitements pour les problèmes de santé mentale, dont ceux qui affligent les personnes atteintes ou touchées par le DT1.

Vivre avec le DT1

Le DT1 est une maladie auto-immune chronique qui peut être diagnostiquée à tout âge, mais plus couramment durant l’enfance.

Les personnes atteintes de DT1 doivent suivre un plan de traitement strict à vie qui exige de surveiller constamment la glycémie, de calculer les glucides et de prendre de l’insuline plusieurs fois par jour pour rester en vie. La maladie est incurable et l’insuline est le seul traitement.

Le DT1 peut entraîner des effets sur la santé mentale, émotionnelle et psychosociale

Les défis de santé mentale figurent parmi les problèmes de santé les plus répandus qui affligent les Canadiennes et les Canadiens aujourd’hui. Lorsqu’il faut composer avec une maladie chronique comme le DT1 en plus, les sentiments d’anxiété, de stress et de dépression sont souvent amplifiés.

Le DT1 entraîne fréquemment des effets sur le bien-être émotionnel, social et comportemental d’une personne tout le long de sa vie, lesquels sont regroupés sous le terme de santé psychosociale. Une jeune personne atteinte de DT1 sur cinq souffre d’anxiété, et comparativement aux personnes qui ne sont pas aux prises avec cette maladie, les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de souffrir de dépression ou de développer des troubles alimentaires.

Le diabète est une maladie qui ne se voit pas. Les personnes qui en sont atteintes se sentent isolées et seules, surtout les enfants et les adolescents.

Les soins de santé traditionnels pour le DT1 sont principalement axés sur le contrôle du glucose afin d’éviter les complications possibles qui y sont liées. Les défis de santé mentale qui viennent avec la maladie sont souvent négligés, ce qui peut entraîner des risques pour la santé.

Plusieurs personnes atteintes de DT1 souffrent de « détresse diabétique », un terme pour décrire le sentiment d’impuissance, le stress, la culpabilité, les inquiétudes interminables et le déni qu’entraîne la nécessité de constamment gérer soi-même la maladie et de maintenir un équilibre. 

Nous savons aussi que les besoins non satisfaits en matière de problèmes de santé mentale peuvent entraîner une hausse du taux HbA1c et des risques de complications. Malgré cela, les soins de santé mentale demeurent sous-estimés par le système de santé au Canada pour les personnes atteintes de DT1.

Que fait FRDJ Canada pour combler les lacunes dans les soins de santé mentale pour les personnes atteintes de DT1

En janvier 2021, FRDJ Canada a lancé sa Campagne pour accélérer de 100 millions $. Cette campagne comprend une approche à six piliers pour le financement des recherches et d’autres programmes qui accélèrent les progrès vers des thérapies de guérison et améliorent la vie des personnes atteintes de DT1 aujourd’hui. L’un des piliers de cette campagne est consacré aux problèmes de santé mentale et à l’élargissement du soutien offert à la communauté du DT1.

La stratégie de FRDJ Canada en matière de santé mentale fut officiellement présentée à la fin de septembre 2021.

Cette initiative audacieuse comprend cinq domaines d’action au départ : financer des recherches pour mettre au point des interventions psychosociales, éduquer les fournisseurs de soins de santé sur les enjeux psychosociaux en matière de diabète, soutenir l’octroi de bourses de recherches postdoctorales à des psychologues cliniciens en formation, offrir un soutien et des ressources aux personnes atteintes de DT1 et développer et lancer un programme de formation virtuelle sur le diabète pour les fournisseurs de soins de santé mentale autorisés.

FRDJ développera et lancera également un répertoire pour mettre en contact la communauté du diabète avec des fournisseurs de soins qui comprennent les besoins particuliers de santé mentale de cette population.

FRDJ s’associera à diverses organisations de diabète et de santé mentale, dont celles qui apportent un soutien aux personnes atteintes de diabète de type 2.  

Le programme de formation virtuelle sur le diabète et les soins de santé mentale pour les fournisseurs de soins de santé mentale sera amorcé plus tard cette année. Si vous êtes un professionnel de la santé mentale et que vous souhaitez en apprendre davantage, veuillez nous écrire à [email protected]

Ressources additionnelles offertes par FRDJ

Du moment du diagnostic à des années de vie plus tard, pouvoir entretenir des liens avec la communauté et d’autres personnes touchées par le DT1 offre un soutien crucial et rappelle aux gens qu’ils ne sont pas seuls.

Pour aider à soutenir la communauté du DT1 partout au pays et favoriser son essor, FRDJ a mis en place une solide équipe d’engagement communautaire qui s’affaire à offrir les sources de soutien suivantes :

  • Notre série de discussions virtuelles Parlons DT1 – laquelle comprend des conversations animées par des personnes bénévoles atteintes de DT1 et offre une plateforme sécuritaire pour favoriser les échanges entre les participants.
  • Parlons DT1 – un programme de mentorat qui offre un soutien personnalisé aux familles touchées par le DT1 par des bénévoles formés qui ont vécu les mêmes expériences.
  • Notre programme de défense d’intérêts avec nos jeunes ambassadeurs – offert aux enfants de 4 à 18 ans qui souhaitent partager leurs expériences avec le DT1, inspirer leurs collectivités, accroître la sensibilisation au DT1 et se joindre à des centaines d’enfants d’un bout à l’autre du pays qui aident FRDJ à amasser des fonds pour une guérison.
  • Notre section Ressources pour la santé mentale.

Lors de la Journée #BellCausepourlacause, et dans nos efforts pour combattre les préjugés entourant les problèmes de santé mentale, nous reconnaissons que la santé psychosociale et mentale est un élément clé de la santé en général et qu’elle doit être intégrée à un plan de soins de santé global pour toutes les personnes atteintes de DT1 au Canada.

Restez informé des dernières nouveautés

  •