Centre d’excellence de FRDJ à l’université de la Colombie-Britannique

La Campagne pour accélérer FRDJ

Nous avons commencé par un rêve. Comment accélérer la recherche pour trouver des guérisons au diabète de type 1 (DT1) ? Comment pouvons-nous avoir une influence plus importante ? Ce rêve s’est enraciné dans notre façon de penser pour bâtir une campagne axée sur l’optimisation de l’influence, l’accélération de nos recherches et le recours à des partenaires afin d’y parvenir. L’heure est venue d’accélérer le rythme.

Nos six priorités de collecte de fonds fournissent un cadre pour lutter contre le DT1 sous tous les angles. Le Centre d’excellence de FRDJ à l’université de la Colombie-Britannique est un pilier important de notre Campagne pour accélérer de 100 millions $.

 

Les Centres d’excellence de FRDJ — Une collaboration mondiale pour alimenter les découvertes

D’un bout à l’autre du pays et dans le monde entier, d’éminents scientifiques s’efforcent de résoudre les nombreuses pièces du casse-tête du DT1 afin de trouver des guérisons et de faire des percées qui améliorent la vie. Dans certains endroits, la recherche en cours est si approfondie et si riche qu’elle mérite une attention particulière. C’est dans ces domaines que nous lançons les Centres d’excellence de FRDJ.

 

Qu’est-ce qu’un Centre d’excellence ?

Les Centres d’excellence de FRDJ offrent un modèle de financement pour la recherche qui favorise un travail très dynamique et agile afin d’arriver à une découverte de façon maximale. Contrairement aux subventions de recherche traditionnelles, un Centre d’excellence réunit une grande équipe d’experts de divers domaines — et recrute de nouveaux talents — afin d’accélérer les progrès du diabète de type 1 grâce à une approche axée sur la collaboration.

Ce modèle est également un moyen très rentable de faire avancer la recherche, car il tire profit te et rationalise les installations de recherche et les talents, En supprimant les coûts d’investissement liés à l’aménagement d’un nouvel espace physique, le modèle du Centre d’excellence garantit que l’argent des donateurs est consacré à la recherche plutôt qu’aux frais généraux. Grâce à un processus d’évaluation de qualité supérieure par les pairs et à une gouvernance transparente, FRDJ a une vue d’ensemble du travail de tous ses centres afin de prioriser la science la plus prometteuse pour la communauté des personnes atteintes du diabète de type 1.

Vancouver accueillera le premier Centre d’excellence de FRDJ au Canada, rejoignant ainsi d’autres endroits présentés dans le graphique ci-dessous et faisant partie des cinq centres dans le monde.

« Chaque centre adopte une approche différente de certains des plus grands problèmes auxquels nous sommes confrontés, mais la ligne de mire est de trouver des solutions pour les personnes atteintes du DT1. »

-Dr Aaron Kowalski, directeur général, FRDJ International

« En sollicitant ces collaborations, nous sommes en mesure de tirer profit des installations qui sont déjà là, de sorte que nous nous concentrons sur la recherche et n’avons pas à construire l’infrastructure. »

-Dave Prowten, directeur général, FRDJ Canada

« Il ne s’agit pas seulement de cinq centres indépendants. Ensemble, ils couvriront un portefeuille de défis scientifiques qui sont au cœur de notre plan stratégique mondial. »

-Mike Wilson, directeur général, FRDJ Australie

 

Le leadership à Vancouver

Le Centre d’excellence de FRDJ à l’université de la Colombie-Britannique (UBC) réunit l’expertise de chefs de file mondiaux de la recherche et des partenariats dans l’industrie, les soins de santé, le gouvernement et le milieu universitaire vers un objectif unique : guérir le DT1. Le centre crée un environnement propice à une collaboration multidisciplinaire soutenue entre trois sites principaux — L’Institut des sciences de la vie de l’UBC, l’Institut de recherche de l’hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique (BCCHRI) et l’Hôpital général de Vancouver (VGH) — ce qui permet de réaliser des progrès rapides et de traduire efficacement les découvertes faites en laboratoire en solutions cliniques pour les personnes atteintes du DT1.

L’objectif de l’équipe de recherche du Centre est d’apporter au moins deux solutions au stade des essais cliniques pour guérir ou ralentir la progression du DT1 d’ici cinq ans seulement. Ces découvertes pourraient également permettre de découvrir des approches thérapeutiques pour d’autres maladies.

Les responsables de la recherche du Centre sont :

Dr Bruce Verchere BCCHRI et UBC

Expertise : physiologie des cellules bêta et régénération des cellules bêta

Les travaux du docteur Verchere ont mené à la découverte de nouveaux biomarqueurs des cellules bêta et à la découverte d’approches prometteuses pour ralentir l’attaque immunitaire dans le cas du DT1 et des greffes d’îlots. Il a été un proche conseiller de FRDJ Internationale pendant de nombreuses années.

Dre Megan Levings, BCCHRI et UBC

Expertise : immunologie, auto-immunité et thérapie cellulaire

Les travaux en cours de la docteure Levings ont permis de justifier un essai clinique de phase 2 sur un agent d’immunothérapie chez de jeunes personnes atteintes de DT1. Elle a développé de nouvelles façons de surveiller l’activité du système immunitaire et a créé une nouvelle approche de thérapie cellulaire immunitaire pour limiter la réponse auto-immune.

Dr James Johnson, UBC

Expertise : biologie fondamentale des îlots pancréatiques, action de l’insuline

Le Dr Johnson possède une vaste expérience de la biologie des cellules bêta, notamment dans la découverte de cibles et la mise au point de médicaments contre le diabète. Il est également rédacteur en chef de la revue scientifique Islets.

Dr Francis Lynn, BCCHRI et UBC

Expertise : biologie des cellules bêta, biologie moléculaire, physiologie

Le Dr Lynn a découvert le rôle de plusieurs régulateurs principaux de la différenciation et de la prolifération des cellules bêta, ce qui a permis d’élaborer des stratégies de régénération et de remplacement des cellules bêta. Il est également un expert des techniques de modification génétique de gènes explorées pour créer des cellules bêta « sur mesure ».

Dre Sarah Linklater, conseillère scientifique en chef, FRDJ Canada

Expertise : diabète, auto-immunité et régulation immunitaire, publication scientifique et médicale, application des connaissances

La Dre Linklater dirige la stratégie de recherche, les programmes de financement et les partenariats de FRDJ Canada, et supervise également tous les essais cliniques et les projets de recherche financés par l’organisme au Canada. Elle agit à titre d’agent de liaison central pour les questions liées à la recherche avec FRDJ internationale et les chercheurs canadiens. Sarah détient un doctorat en médecine expérimentale et a été rédactrice en chef de The Lancet Diabetes & Endocrinology au Royaume-Uni avant de se joindre à FRDJ Canada.

En plus des directeurs de recherche, plus de 35 autres chercheurs, stagiaires, personnel technique et collaborateurs participeront à réalisation des projets de recherche du Centre.

 

 

Objectifs de recherche

Les maladies de type 1 impliquent un dysfonctionnement du système immunitaire et des cellules bêta du pancréas, mais elles sont souvent étudiées de façon isolée, ce qui entrave les progrès réels. Le Centre d’excellence de FRDJ à l’université de la Colombie-Britannique (UBC) réunit des compétences de pointe dans les deux domaines et propose des recherches qui nécessitent une étude intégrée du système immunitaire et des cellules bêta, ainsi que de leurs interactions complexes. Les équipes de recherche se concentreront sur la découverte de guérisons grâce à trois thèmes intégrés et interdépendants :

  1. Développer une nouvelle source de cellules bêta productrices d’insuline 
  • Accélérer le développement d’un nouveau produit de thérapie cellulaire rentable qui permettra une indépendance insulinique durable grâce à la transplantation.
    Regardez la vidéo pour en savoir plus.
  1. Protéger les cellules bêta productrices d’insuline contre les attaques immunitaires
  • Développer et tester plusieurs approches innovantes pour stopper et inverser la réponse immunitaire qui endommage les cellules bêta productrices d’insuline chez les personnes atteintes du DT1, sans recourir à une immunosuppression généralisée. Regardez la vidéo pour en savoir plus.
  1. Cibler et surveiller le stress des cellules bêta
  • Mesurer et moduler la réponse au stress des cellules bêta qui contribue au DT1 pour arrêter la progression de la maladie, voire la prévenir.
    Regardez la vidéo pour en savoir plus.

 

Le Centre d’excellence de FRDJ à l’université de la Colombie-Britannique, dont le lancement est prévu pour l’hiver 2021, changera la donne. La recherche sera accélérée, des percées seront réalisées et leur contribution servira à assurer un avenir sans DT1.

 

 

Les donateurs offrent un soutien visionnaire

FRDJ est reconnaissante envers les généreux donateurs qui ont soutenu le Centre d’excellence de FRDJ par des dons de leadership. Ces personnes, fondations et entreprises aident notre équipe de recherche à poursuivre énergiquement les recherches les plus prometteuses et à accélérer leur progression dans le réseau afin qu’elles parviennent aux personnes atteintes du DT1 le plus rapidement possible.

Rejoignez-nous dans la recherche d'une guérison

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont vous pouvez soutenir ce pilier de notre Campagne pour accélérer de 100 millions $ et aider à vaincre le monstre que nous connaissons sous le nom de DT1, veuillez communiquer avec Nicole Robson au 604-292-2779 ou nrobson@jdrf.ca. Contactez-nous