FRDJ se réjouit de la nouvelle licence de Santé Canada pour une technologie qui améliorera la vie des personnes atteintes de diabète de type 1

Toronto, Ontario — 10 octobre 2018 – FRDJ Canada, chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1, se réjouit de la récente licence de Santé Canada pour le système hybride d’administration d’insuline en boucle fermée MiniMedMC 670G de Medtronic – la première pompe à insuline autoréglable pour laquelle une licence est accordée au Canada.

Il s’agit d’une formidable journée pour les 300 000 Canadiens qui vivent avec le diabète de type 1 parce que ce dispositif les aidera à maintenir leurs taux de glycémie dans une plage cible plus longtemps et à éviter les dangers des hausses et des baisses de glycémie pendant la journée et la nuit.

« FRDJ soutient activement la recherche dans le développement de systèmes d’administration d’insuline en boucle fermée depuis de nombreuses années, il s’agit là d’une étape marquante pour améliorer la vie des Canadiens atteints de diabète de type 1. Ce dispositif aidera les personnes atteintes de diabète de type 1 à maintenir leur glycémie dans une plage cible pendant une plus longue période, et à vivre mieux, plus longtemps et en meilleure santé – exactement ce que FRDJ s’efforce de faire tout en poursuivant son travail pour trouver une guérison », explique Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada.

Puisque les personnes atteintes de diabète de type 1 n’ont pas la capacité de produire de l’insuline, elles doivent vérifier leur taux de glycémie plusieurs fois par jour, et ensuite calculer et s’injecter la quantité d’insuline appropriée. Le système MiniMedMC 670G peut en fait reproduire certaines fonctions du pancréas en automatisant l’administration d’insuline basale. Ce dispositif est composé d’une pompe à insuline, d’un glucomètre continu et d’un logiciel intelligent qui automatisent l’administration de la quantité d’insuline appropriée toutes les cinq minutes. Ce système porte le nom de 'hybride en boucle fermée’ parce que le patient doit continuer à entrer le nombre de glucides lorsqu’il consomme de la nourriture pour prendre des décisions quant à la quantité d’insuline à prendre aux repas.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 vivent constamment dans la crainte de l’hypoglycémie, un faible taux de sucre dans le sang qui peut mettre la vie en danger s'il n'est pas vérifié. Le système MiniMedMC 670G diminuera les inquiétudes de ces dangereuses baisses qui peuvent survenir la nuit et permettra aux personnes atteintes de diabète de type 1 (et à leurs proches aidants) de mieux dormir, car elles n’auront pas à se lever plusieurs fois la nuit pour vérifier la glycémie ou prendre de l’insuline.

« FRDJ Canada maintient un dialogue ouvert avec Santé Canada, les fabricants d’appareils et les décideurs politiques afin d’assurer que les Canadiens ont accès à ces types de technologies révolutionnaires dans un délai raisonnable. Nous continuerons de militer pour que les percées critiques comme celle-ci se retrouvent entre leurs mains », dit Patrick Tohill, directeur des relations gouvernementales chez FRDJ Canada. 

Pour en savoir plus sur le système MiniMedMC 670G de Medtronic, visitez www.medtronic.ca.

Au sujet du diabète de type 1

  • Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune caractérisée par l’arrêt de production d’insuline par le pancréas, une hormone qui permet de tirer de l’énergie de la nourriture. Cette maladie est chronique, peut mettre la vie en danger et exige une gestion constante pour la vie.
  • L’apparition du diabète de type 1 n’est pas liée à l’alimentation ni au style de vie. Il n’y a pas de moyens de prévenir la maladie et à l’heure actuelle, pas de guérison. Elle peut toucher les enfants et les adultes et dure toute la vie.
  • Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent vérifier leur glycémie et s’administrer de l’insuline, par injections ou à l’aide d’une pompe, plusieurs fois par jour, tous les jours, pour le reste de leur vie.
  • L’insuline ne guérit pas le diabète de type 1 ni ne permet de prévenir des complications comme l’insuffisance rénale, la cécité, les maladies du cœur, l’accident vasculaire cérébral et des complications pendant la grossesse.
  • La vie avec le DT1 est difficile. Tout en s'efforçant d’équilibrer les quantités d’insuline en fonction de l’apport de nourriture et des activités quotidiennes, les personnes atteintes de DT1 doivent toujours être prêtes à intervenir en cas de graves situations d’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) ou d'hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang), lesquelles sont des menaces pour leur vie.

Au sujet de FRDJ

FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1. Notre objectif est d’amasser des fonds pour soutenir les recherches les plus avancées dans le monde sur le diabète de type 1 et d’éliminer progressivement l’impact de la maladie dans la vie des personnes, jusqu’à parvenir à un monde sans diabète de type 1. À cet égard, FRDJ collabore avec une vaste gamme de partenaires et est la seule organisation dotée des ressources scientifiques, d’une influence sur les règlements et d’un plan de travail précis pour mieux traiter, prévenir et un jour, guérir le diabète de type 1. FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le diabète de type 1. Pour en savoir plus, visitez frdj.ca.        

Contact pour les médias

Soledad Vega
Directrice, Marketing et Communications
FRDJ Canada
647 459-7881
svega@jdrf.ca

Lets turn type one into type none