Le gouvernement du Canada et FRDJ investissent 7,7 M$ dans les soins et les traitements contre le diabète de type 1

Toronto, ON, le 3 mai 2018 – Au nom de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, Sonia Sidhu, députée de Brampton-Sud et présidente du caucus multipartite sur le diabète, a souligné un investissement de 7,7 millions de dollars dans la recherche sur le diabète de type 1.

Cet investissement appuiera des essais cliniques sur des traitements révolutionnaires dans le but d’accélérer la mise au point de nouveaux traitements pour les personnes atteintes de diabète de type 1.

Plus de 300 000 Canadiens sont atteints du diabète de type 1. Ils doivent s’injecter de l’insuline plusieurs fois par jour afin de garder la glycémie dans la normale, et malgré tous leurs efforts, ils souffrent parfois de complications graves. Il n’existe aucun remède à cette maladie.

« FRDJ privilégie le lancement et la pérennité des essais cliniques et des projets de recherche novateurs qui mèneront à la création de nouveaux traitements dans le but d’améliorer la santé et la qualité de vie des quelque 300 000 Canadiens touchés par la maladie », explique Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ.  « En soutenant des scientifiques de talent dans le domaine, nous posons ensemble les premières pierres d’un avenir sans diabète de type 1. » 

Trois projets seront financés :

  • Le Dr Rémi Rabasa-Lhoret, de l’Institut de recherches cliniques de Montréal, étudiera la façon dont les adolescents et les adultes québécois peuvent mieux réguler leur glycémie en participant à un programme éducatif en ligne. En outre, il créera un registre de patients pour évaluer l’efficacité des appareils portables visant à prévenir les complications d’un taux de glucose sanguin dangereusement bas.  
  • Le Dr Farid Mahmud, de l’Hôpital pour enfants de Toronto, mettra à l’essai un nouveau médicament pour déterminer s’il aide les adolescents atteints de diabète de type 1 à mieux réguler leur glycémie de sorte à prévenir les problèmes rénaux et cardiaques à long terme.
  • La Dre Gillian Booth, de l’Hôpital St. Michael à Toronto, mettra à l’essai une nouvelle façon de soigner les personnes atteintes de diabète de type 1 au moyen de courts rendez-vous fréquents avec un médecin par vidéoconférence à l’aide d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un téléphone intelligent.

Les projets sont le fruit d’un investissement conjoint de FRDJ et des Instituts de recherche en santé du Canada dans le cadre de leur Partenariat pour vaincre le diabète, annoncé en avril 2017. Les fonds des IRSC proviennent de l’Initiative sur les essais cliniques novateurs de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Canada.

 

***

 

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

FRDJ est une organisation internationale de premier plan qui finance les recherches sur le DT1. Sa mission est d’éliminer progressivement les répercussions du DT1 dans la vie des gens, jusqu’à parvenir à un monde sans cette maladie. FRDJ collabore avec un large éventail de partenaires. Il s’agit de la seule organisation qui dispose de ressources scientifiques, d’une influence sur la réglementation et d’un plan de travail pour mieux traiter, prévenir et un jour, guérir le DT1. FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le DT1. Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.frdj.ca.

 

Renseignements

Erin Whittaker
Spécialiste des communications bilingues nationales, FRDJ Canada
647-459-7833
ewhittaker@jdrf.ca

 

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Lets turn type one into type none