Le Manitoba et la Saskatchewan annoncent une plus grande couverture de la technologie du diabète

Le mercredi 7 avril 2021, Toronto (Ontario) -  « À FRDJ Canada on applaudit les annonces parues cette semaine par les gouvernements provinciaux de la Saskatchewan et du Manitoba, qui élargissent l'accès aux pompes à insuline et aux dispositifs de surveillance du glucose en continu et par flash pour les personnes atteintes du diabète de type 1 », déclare Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada.

Dans le budget annoncé mardi le 6 avril, le gouvernement de la Saskatchewan s'est engagé à créer un nouveau programme qui couvrira les coûts des glucomètres continus (CGM) et du système flash (ou intermittent) de surveillance de glucose (SFSG) jusqu'à l'âge de 18 ans et à étendre le programme de pompes à insuline en Saskatchewan à tous les âges. Dustin Halvorson, parent d'un enfant atteint de diabète de type 1, a déclaré: «Notre famille est très heureuse de d’apprendre que le gouvernement provincial donnera suite à sa promesse d'étendre la couverture pour les personnes et les familles atteintes de diabète de type 1. L'annonce de cette semaine montre que nous sommes entendus et que ceux qui ont le fardeau de surveiller leur glycémie minute par minute, heure par heure, jour après jour auront accès à la technologie pour les aider à mieux vivre, à la rendre plus saine vivre une vie plus facile et plus sûre pour l’avenir ».

Le Manitoba a annoncé mercredi qu'il commencera à couvrir les appareils de surveillance continue de glycémie (SGC) jusqu'à l'âge de 25 ans et qu'il élargira la couverture du Programme de pompes à insuline pédiatriques au Manitoba en faisant passer la limite d'âge pour l'admissibilité de moins de 18 à moins de 25 ans. Le Manitoba et la Saskatchewan sont, avec le Yukon, les trois seules provinces ou territoires canadiens à couvrir les SGC. L'Ontario et le Québec couvrent les SGC pour certaines personnes atteintes de diabète de type 1.

Quant aux pompes à insuline, la Colombie-Britannique, l'Alberta, l'Ontario, les territoires et maintenant la Saskatchewan couvrent les pompes pour tous les âges. Avec l'annonce d'aujourd'hui, toutes les autres provinces, sauf le Québec, couvrent les pompes jusqu'à l'âge de 25 ans. Le Québec est maintenant la seule province qui cesse de couvrir les pompes à insuline à l'âge de 18 ans.

« Avec la mise en ligne des soins du diabète de type 1, suite à la pandémie de la COVID-19, les technologies telles que la surveillance continue et flash du glucose deviennent de plus en plus importantes car elles contribuent à la transition vers les soins virtuels et à distance. De plus, le déplacement de la limite d'âge à 25 ans pour les pompes à insuline aidera les jeunes Manitobains à passer des soins pédiatriques aux soins pour adultes et à utiliser ces technologies importantes et en évolution. Nous sommes reconnaissants des efforts du gouvernement du Manitoba pour élargir l'accès aux Manitobains atteints du diabète de type 1 », affirme le docteur Nick Hajidiacos, membre du conseil d'administration de FRDJ, spécialiste en médecine interne et parent d'un enfant atteint du diabète de type 1.

Pour les Canadiens qui vivent avec le diabète de type 1, l'autogestion passe par la mesure minutieuse de la glycémie et l'administration d'insuline. Les appareils SGC et les Flash GC reposent sur des capteurs fixés sur le corps qui mesurent le glucose dans le liquide interstitiel situé juste sous la peau, remplaçant ainsi la méthode traditionnelle de la piqûre au doigt. La mesure du glucose est envoyée à l'écran d'un dispositif de lecture, d'un smartphone ou d'une pompe à insuline, fournissant aux utilisateurs une lecture actualisée du glucose toutes les quelques minutes - des lectures qui aident l'utilisateur à calculer le dosage de l'insuline. Ces dispositifs peuvent également comporter des alarmes qui alertent l'utilisateur et/ou ses soignants si le taux de glycémie augmente ou diminue rapidement et nécessite une action urgente.

Des études montrent que l'utilisation des technologies du diabète telles que les pompes à insuline, les SGC et les Flash GC contribue à améliorer l'autogestion du diabète, y compris des mesures importantes comme l’hémoglobine glyquée (HbA1C) et le temps dans la marge cible (TMC), ce qui permet à un plus grand nombre de personnes d'éviter l'hospitalisation.

« Sans l'aide du gouvernement, de nombreux adultes et enfants vivant avec le diabète continueront à se battre pour gérer les coûts associés, ou pire, seront obligés de se contenter de technologies inférieures et dépassées », ajoute M. Prowten. « Cela ne fera qu'augmenter l’écart entre ceux qui peuvent se permettre ces technologies et ceux qui ne le peuvent pas. Nous exhortons toutes les provinces à adopter des mesures semblables afin d'améliorer l'accès à la technologie dont les Canadiens ont besoin pour faire la gestion de leur diabète de type 1 ».

FRDJ reconnaît que les efforts locaux des groupes de parents du Manitoba et de la Saskatchewan, ainsi que des étudiants en médecine de l'université de la Saskatchewan, ont fait ressortir la nécessité d'une couverture provinciale des technologies du diabète.

L'amélioration de l'accès aux appareils perfectionnés de surveillance du glucose et aux pompes à insuline pour tous les Canadiens atteints du diabète de type 1 est l'objectif de la campagne de FRDJ Accès pour tous. Les appareils pour le diabète de type 1 aident les personnes qui vivent avec la maladie à mieux l'autogérer, ce qui entraîne de meilleurs résultats pour la santé et une meilleure qualité de vie.

 

Pour en savoir davantage sur la campagne FRDJ # Accès pour tous de FRDJ, consultez le site frdj.ca/accespourtous

 

-    30    -

 

Pour plus d'informations, communiquez avec :

Vanessa Parent

FRDJ Canada

514-262-6346

[email protected]

Lets turn type one into type none