FRDJ se réjouit de la recommandation du Comité consultatif des personnes handicapées que tous les Canadiens qui ont besoin de soins thérapeutiques essentiels doivent satisfaire aux critères d'admissibilité du crédit d'impôt pour personnes handicapées

Toronto, le 24 mai 2019 – FRDJ Canada, le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1 (DT1), accueille favorablement la publication du premier rapport annuel du Comité consultatif des personnes handicapées, en particulier, la recommandation du Comité que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens qui reçoivent des soins thérapeutiques essentiels doivent avoir droit au crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH). Le Comité consultatif des personnes handicapées a été mis sur pied à la fin de 2017 par la ministre du Revenu national à la suite des efforts fructueux de FRDJ Canada et de Diabète Canada visant à rétablir l’accès au CIPH qui avait été refusé à plus d’un millier d’adultes atteints de diabète de type 1 en raison d’un changement dans les critères d’admissibilité. FRDJ demande au gouvernement de mettre en place ces recommandations le plus rapidement possible.

« Nous sommes très heureux de voir que le Comité comprend le rôle de l’insuline en ce qui concerne les soins thérapeutiques essentiels », a dit Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada. « Les Canadiennes et les Canadiens atteints de diabète de type 1 déboursent jusqu’à 15 000 $ par année de leurs poches pour gérer leur maladie. L’accès au CIPH offrirait un soutien financier dont les familles ont grand besoin et nous exhortons vivement le gouvernement à adopter la recommandation du Comité. »

L’accès au CIPH a été grandement limité particulièrement pour les personnes atteintes de DT1. Le rapport en bref indique clairement que l’exigence liée au temps, jumelée à celle du nombre minimal d’heures et de séances hebdomadaires a pour effet d’exclure de nombreux demandeurs qui reçoivent des soins thérapeutiques essentiels. Il y est écrit : « Toute personne qui a besoin de soins thérapeutiques essentiels, par définition, consacrera beaucoup plus de temps chaque semaine à ces soins. Plutôt que d’avoir à comptabiliser le nombre de fois qu’elle reçoit ces soins et le nombre d’heures par semaine qu’elle y consacre, la personne qui a besoin de soins thérapeutiques essentiels devrait satisfaire automatiquement aux critères. »

Dans la réponse du gouvernement au rapport sénatorial du Comité permanent des affaires sociales, sciences et technologie, le ministre des Finances, la ministre du Revenu national et la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité ont exprimé leur confiance envers le travail du Comité consultatif des personnes handicapées pour aider le gouvernement à mieux servir les Canadiennes et les Canadiens ayant un handicap et à assurer qu’ils aient accès aux avantages et aux crédits auxquels ils ont droit. FRDJ exhorte le gouvernement à adopter toutes les recommandations dans le rapport d’aujourd’hui afin d’assurer d’atteindre cet objectif.

FRDJ Canada est ravie de l’engagement du gouvernement dans son budget 2019 de mettre fin à la récupération des contributions du gouvernement aux régimes enregistrés d’épargne-invalidité advenant la perte d’admissibilité au CIPH. Elle considère les progrès sur la mise en place des recommandations d’aujourd’hui comme une étape importante pour améliorer la vie des Canadiennes et des Canadiens ayant un handicap. FRDJ continuera de suivre cet enjeu de près et de défendre les intérêts de toutes les Canadiennes et tous les Canadiens atteints de diabète de type 1.
 

Au sujet de FRDJ Canada
FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1. Son objectif est d’éliminer progressivement l’impact du diabète de type 1 dans la vie des personnes, jusqu’à parvenir à un monde sans la maladie. À cet égard, FRDJ collabore avec une vaste gamme de partenaires et est la seule organisation dotée des ressources scientifiques, d’une influence sur les règlements et d’un plan de travail précis pour mieux traiter, prévenir et un jour, guérir le diabète de type 1. FRDJ est le plus important bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le diabète de type 1. Pour en savoir plus, visitez frdj.ca.
 

Contact pour les médias : 
Arielle Nkongmeneck
Spécialiste bilingue nationale, Marketing et communications
647-789-2000, poste 2046                                                                                      ankongmeneck@jdrf.ca

Lets turn type one into type none