LES MONTRES EXISTENT VRAIMENT

Aidez-nous à vaincre le monstre du DT1 une fois pour toutes.

Campagne pour accélérer de 100 millions $

Ils ne se cachent pas toujours sous votre lit ou dans le placard. Certains monstres s’agrippent et ne lâchent jamais prise. L’un de ces monstres est le diabète de type 1 (DT1). Il sera toujours là, jusqu’à ce que nous trouvions une guérison.

Voilà pourquoi FRDJ, la plus importante organisation caritative de financement des recherches sur le DT1, travaille sans relâche à la mise au point d’un plan novateur qui transforme notre approche en recherche sur le DT1 et lui donne une nouvelle direction pour accélérer et maximiser notre impact. Il nous amènera au-delà de l’insuline, et cela commence par le lancement de notre audacieuse initiative de collecte de fonds : la Campagne pour accélérer de 100 millions $.

La découverte de l’insuline il y a 100 ans nous a permis d’apprivoiser le monstre du DT1, mais le moment est venu de l’éliminer, une fois pour toutes.

Accès pour tous

La couverture publique des traitements et appareils pour le diabète de type 1 (DT1) varie d’une province à l’autre, elle est souvent accordée en fonction de l’âge et peut se limiter à des technologies ou à des fabricants en particulier. Le coût associé à la gestion du DT1 pour les Canadiens qui ne bénéficient pas d’une couverture peut s’élever jusqu’à 15 000 $ par année¹. Ces dépenses peuvent être contraignantes; 57 % des Canadiens ne peuvent suivre leur traitement en entier en raison des coûts².

FRDJ Canada a lancé la campagne Accès pour tous pour rendre les technologies qui sauvent des vies abordables et accessibles à toutes les personnes au Canada qui vivent avec le DT1. Nous le faisons en militant directement auprès des gouvernements, des assureurs et d’autres parties prenantes pour accroître la couverture publique et privée des pompes à insuline et des systèmes de surveillance du glucose de pointe pour la communauté du DT1.

Les systèmes flash de surveillance du glucose et de surveillance du glucose en continu consistent en de petits capteurs fixés sur le corps qui transmettent les lectures de glycémie à des appareils et des alertes lors de dangereuses hausses ou baisses de glycémie. Les pompes à insuline sont de petits appareils que les personnes portent sur elles et qui administrent de l’insuline à action rapide 24 heures par jour. Ces appareils allègent considérablement le fardeau de la gestion de la maladie, ils favorisent de meilleurs résultats de santé, réduisent le risque des complications liées au diabète et de meilleurs soins virtuels.

Malgré les avantages de ces appareils, le taux d’utilisation au Canada demeure incroyablement bas. Cela est directement attribuable aux contraintes en matière d’accès, d’éducation et d’accessibilité financière. Des inégalités font surface lorsque les personnes n’ont pas d’assurance privée, que les régimes provinciaux imposent des exigences strictes quant aux personnes qui peuvent bénéficier d’une couverture et que des obstacles nuisent à l’accès à des soins de santé dans des régions éloignées.

FRDJ a mis Accès pour tous sur pied pour aider à atténuer ces coûts et à améliorer la vie des personnes de la communauté du DT1 par l’entremise de quatre programmes principaux :

Défense d’intérêts : Nous provoquons des changements en créant et approfondissant des liens pertinents avec les décideurs politiques.

Éducation : Nous créons des ressources pour les personnes atteintes de DT1 et pour les fournisseurs de soins de santé qui traitent de la capacité à défendre ses propres intérêts et de la meilleure utilisation des technologies pour optimiser la gestion de la maladie.

Recherche : En menant des sondages concernant les recherches auprès de la communauté du DT1 et d’intervenants dans le secteur de la santé, nous pouvons cibler et combler des lacunes dans les soins par l’entremise de programmes de sensibilisation communautaires.

Soins virtuels : Nous misons sur des partenariats avec d’autres organisations pour améliorer l’accès de toutes les personnes atteintes de DT1, surtout celles qui vivent dans des régions éloignées.

Notre objectif prioritaire est d’étendre l’accès et de donner des choix. Les efforts combinés de défense d’intérêts, d’éducation, de recherche et de soins virtuels visent à fournir un accès universel aux technologies pour le diabète à toutes les personnes atteintes de DT1 au Canada, peu importe leur âge et leur lieu de résidence.

Nous avons besoin de financement pour mobiliser nos collectivités et éliminer les inégalités. Le soutien à cette mission permettra de réduire le fardeau financier et physique et d’alléger la pression qu’entraînent les complications du DT1 sur le système de soins de santé.

Centre d’excellence de FRDJ à l’Université de Colombie-Britannique

En novembre 2021, FRDJ a lancé ses centres d’excellence, une collaboration en recherche qui mise sur les installations actuelles et les talents d’équipes multidisciplinaires pour emprunter la voie la plus rentable et rapide vers des traitements et des thérapies de guérison.

Le Centre d’excellence de FRDJ à l’Université de Colombie-Britannique (UBC) mobilise l’expertise de partenaires, et de plus de 40 chercheurs, membres du personnel et d’étudiants à l’Institut des sciences de la vie de l’UBC, de l’Hôpital général de Vancouver et de l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique. L’équipe qui se consacre aux recherches pour trouver une guérison adaptera son travail en temps réel afin d’accorder la priorité aux projets dont l’impact est le plus élevé.

Une équipe de chercheurs principaux, internationalement reconnus dans leurs domaines respectifs, guide les recherches du Centre, regroupées sous trois thèmes intégrés et interdépendants :

Thème 1 : Fournir une nouvelle source de cellules bêta productrices d’insuline
Francis Lynn, Ph. D. et Timothy Kieffer, Ph. D. dirigeront une recherche visant le développement d’un nouveau traitement cellulaire rentable qui procurera une indépendance à l’insuline à long terme.

Thème 2 : Protéger les cellules bêta de l’attaque immunitaire
Les équipes de Megan Levings, Ph. D. et de Bruce Verchere, Ph. D. mettront au point des démarches novatrices pour protéger les cellules productrices d’insuline de remplacement et celles qui restent chez les personnes atteintes de DT1.

Thème 3 : Cibler et surveiller le stress sur les cellules bêta
Le travail de James Johnson, Ph. D. et Bruce Verchere, Ph. D. vise à trouver une manière de désactiver la réponse des cellules bêta au stress qui est responsable du DT1 afin de prévenir et de stopper la progression de la maladie.

Chacun des thèmes englobe plusieurs projets, menés dans des installations avec efficacité et des compétences interdisciplinaires fondamentales. Le plan de recherches est conçu de manière à favoriser les synergies et la vitesse : des percées dans un thème propulseront les progrès dans d’autres thèmes. Les chefs du centre feront progresser les projets les plus prometteurs au stade de validation et de mise à l’essai préclinique. Au moins deux médicaments candidats pour guérir le DT1 passeront au stade d’essais cliniques avec des sujets humains d’ici cinq ans, lesquels pourraient aussi être appliqués à d’autres maladies auto-immunes.

Le Centre d’excellence de FRDJ à l’UBC est la première initiative du genre au Canada. Il offre la possibilité unique aux donateurs de FRDJ de contribuer directement aux recherches les plus stimulantes et prometteuses axées sur une guérison.

Stratégie de recherche à l’échelle mondiale

Faire un don aux recherches mondiales, c’est financer des études et des projets qui donnent des résultats et qui accélèrent les avenues menant à des thérapies de guérison.

Le programme de recherches de FRDJ à l’échelle mondiale s’attaque aux besoins les plus grands dans le monde dans les recherches sur le DT1 aujourd’hui par l’entremise de FRDJ Canada et de nos cinq sociétés affiliées dans le monde. Ceci comprend plus de 60 essais cliniques, plus de 375 projets de recherche et des douzaines de bourses de recherches postdoctorales et de développement de carrière.

Tous les projets et chercheurs au Canada soutenus par ce programme sont des chefs de file mondiaux dans les recherches sur le DT1, permettant ainsi au Canada de maintenir sa prédominance mondiale dans les recherches sur le DT1.

Notre stratégie mondiale en matière de recherches est divisée en cinq domaines de soutien à des projets cruciaux :

Dépistage : Le DT1 commence à se développer des mois et même des années avant d’être diagnostiqué. Certains biomarqueurs dans le sang peuvent prédire les personnes à risque de le développer. De nombreux travaux financés par FRDJ sont en cours pour effectuer le dépistage du risque de DT1 dans la population générale.

Traitements modificateurs de la maladie : Ces traitements permettent de prévenir, de ralentir ou d’empêcher le DT1 à tous les âges ou stades de la maladie. Les chercheurs financés par FRDJ mènent des essais cliniques sur des médicaments qui pourraient retarder l’apparition de la maladie chez les personnes susceptibles de la contracter pendant jusqu’à trois ans, et sur d’autres médicaments qui peuvent ralentir la progression du DT1 chez les personnes dont le diagnostic de la maladie est récent.

Remplacement cellulaire : Une partie cruciale d’une guérison pour le DT1 est d’assurer que les personnes peuvent produire leur propre insuline de nouveau. Ceci peut être réalisé en remplaçant les cellules bêta pancréatiques endommagées (celles qui produisent habituellement de l’insuline) par des cellules greffées pour rétablir la sécrétion d’insuline. La plupart des remplacements de cellules bêta requièrent des médicaments immunosuppresseurs similaires à ceux utilisés pour des greffes de tissus ou d’organes. FRDJ finance actuellement plusieurs projets qui étudient des traitements novateurs à base de remplacement de cellules bêta sans immunosuppression chronique.

Traitements : Ce type de recherche accélère le développement  de médicaments peu invasifs, d’appareils et de technologies pour le diabète, d’interventions en santé comportementale et d’une combinaison avant-gardiste de ceux-ci pour améliorer les résultats de santé et la qualité de vie des personnes atteintes de DT1 aujourd’hui.

Formation : Les bourses de formation sont une partie fondamentale de la stratégie de recherche de FRDJ, car elles nous permettent de soutenir des scientifiques en début de carrière qui travaillent déjà en recherche dans le domaine du DT1 par l’entremise de bourses de recherches postdoctorales et de développement de carrière. Ces fonds appuient la prochaine génération de leaders dans les recherches sur le DT1.

La transformation des découvertes scientifiques en applications pratiques donne de bons résultats lorsque des personnes compétentes sont réunies pour collaborer et trouver de nouvelles options de traitements, et éventuellement, des thérapies de guérison. Investir dans notre stratégie de recherche à l’échelle mondiale c’est donner un élan à de nouvelles idées et au talent de penseurs qui repoussent les limites du possible pour faire progresser les recherches sur le DT1.

Partenariat pour vaincre le diabète FRDJ-IRSC

Nos partenaires dévoués nous permettent d’étendre notre portée et de maximiser les possibilités de financer les recherches les plus prometteuses sur le diabète de type 1 (DT1) au Canada, foyer de la découverte de l’hormone de l’insuline il y a 100 ans, et de nombreuses percées dans les recherches sur les cellules souches.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), la division de la recherche en santé du gouvernement fédéral, sont des partenaires clés de la mission de FRDJ d’améliorer des vies en accélérant les percées révolutionnaires pour guérir, prévenir et traiter le DT1.

Le Partenariat pour vaincre le diabète FRDJ-IRSC a été lancé en 2017 pour financer des essais cliniques et des projets de recherche novateurs qui peuvent contribuer à l’amélioration des soins, au traitement précoce et à des thérapies de guérison pour les personnes atteintes de DT1.

Les IRSC, par l’entremise de la Campagne pour accélérer, ont pris l’engagement de verser 25 millions $ à notre mission. Ce pilier de la campagne recueille des fonds qui seront égalés par des donateurs pour un investissement total de 50 millions $. L’investissement renouvelé des IRSC mise sur la longue tradition du Canada en matière de leadership dans les recherches sur le diabète.

Le partenariat FRDJ-IRSC soutient actuellement le travail de 11 équipes de recherche multidisciplinaires d’un bout à l’autre du Canada. Les projets sont sélectionnés en fonction de leur impact clinique potentiel sur le DT1 et sont soumis à un rigoureux processus de sélection et de révision.

Les contributions des donateurs qui sont égalées par les IRSC permettent de soutenir des recherches de calibre mondial, notamment :

  • Des essais cliniques centrés sur les patients pour réduire le risque d’hypoglycémie;
  • Des approches visant à empêcher la réponse auto-immune responsable du DT1;
  • L’étude de la façon dont les changements dans le microbiome intestinal pourraient entraîner une augmentation ou une diminution des risques du DT1;
  • Les approches à base de remplacement de cellules bêta ou de cellules souches sans recours à l’immunosuppression;
  • Des traitements qui améliorent la gestion de la glycémie et réduisent le fardeau des soins;
  • Amélioration de la qualité et de la constance des soins pédiatriques pour le diabète à l’échelle du Canada;
  • Améliorer notre compréhension des variations de la production d’insuline humaine;
  • Autres projets qui progressent du laboratoire à de meilleurs résultats cliniques pour les personnes atteintes de DT1.

FRDJ et les IRSC ont de solides antécédents de financement de recherches qui ont donné lieu à des percées et à de meilleurs résultats de santé pour les Canadiennes et les Canadiens. Le moment est venu d’accélérer la mise en oeuvre de notre vision commune de mettre fin au diabète et d’éliminer les effets dévastateurs du DT1 dans la vie de plus de 300 000 personnes au Canada et des millions d’autres dans le monde entier.

Le Partenariat pour vaincre le diabète FRDJ-IRSC soutient les recherches les plus prometteuses au Canada qui visent à réduire le fardeau du diabète pour l’économie et la santé. Les donateurs donnent un élan à ce partenariat tout le long de ce parcours.

Les défis de santé mentale figurent parmi les problèmes de santé les plus répandus qui affligent les Canadiennes et les Canadiens aujourd’hui.

Vivre avec le diabète de type 1 (DT1) est une recherche constante d’équilibre, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Malgré une gestion rigoureuse du diabète, les variations de la glycémie peuvent être fréquentes et la menace de complications est une réalité quotidienne. En conséquence, les effets du diabète se font sentir sur le bien-être émotionnel, social et comportemental des personnes qui en sont atteintes, ce qu’on appelle la santé psychosociale, tout le long de leur vie. Il est également responsable d’une plus grande probabilité de souffrir d’anxiété, de dépression et de troubles alimentaires. La vie avec une maladie chronique, combinée aux préjugés dans la société, peut imposer un énorme fardeau dans la vie des personnes.

En plus d’être aux prises avec ce fardeau, les personnes atteintes de DT1 ont un accès limité aux ressources pour apaiser leurs préoccupations uniques en matière de santé mentale. La cible principale des équipes soignantes pour le diabète est de gérer les symptômes physiques, et les connaissances de la plupart des fournisseurs de soins de santé sur les effets particuliers du DT1 sur la santé mentale sont limitées.

FRDJ a lancé une stratégie de santé mentale qui avec l’aide des donateurs, peut aider à combler des lacunes dans les soins de santé mentale au Canada pour les personnes atteintes de DT1. Ces changements systématiques permettront d’assurer que les soins de santé mentale sont intégrés aux soins globaux du diabète.

Notre stratégie en matière de santé mentale s’attaquera aux recherches insuffisantes en santé mentale en lien avec le diabète, au nombre insuffisant de fournisseurs de soins de santé mentale ayant une expertise dans le domaine du diabète, à l’absence de mécanismes de recommandations qui permettent aux personnes atteintes de DT1 d’accéder à ces fournisseurs et au manque généralisé de soins en santé mentale pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2.

Notre plan comprend :

Programme de formation virtuel sur le diabète : Nous travaillons avec nos partenaires pour former plus de 1000 fournisseurs de soins agréés en santé mentale au Canada afin d’offrir un meilleur soutien et des recommandations à leurs patients qui vivent avec le diabète.

Éducation et sensibilisation à la santé mentale : Nous instruirons des professionnels de la santé, dont des omnipraticiens, des endocrinologues et du personnel infirmier sur l’importance des préoccupations psychosociales des personnes atteintes de DT1, et nous dirigerons les recommandations à des fournisseurs de soins de santé mentale récemment formés.

Soutien et ressources pour les personnes atteintes de DT1 : Nous étendrons les programmes actuels de FRDJ et nous nous associerons à d’autres organisations pour développer des ressources multilingues et des événements de réseautage axés sur la santé mentale pour soutenir notre communauté du DT1.

Recherches et mise à l’essai d’interventions psychosociales : Nous financerons des études cliniques conçues pour tester l’efficacité d’interventions psychosociales afin d’améliorer la qualité de vie et les résultats en matière de diabète.

Bourses de recherches postdoctorales aux psychologues cliniciens : Nous financerons des boursiers en psychologie clinique pour obtenir une spécialisation dans les domaines du DT1 et des soins de santé mentale.

Grâce à l’aide des donateurs et des partenaires, FRDJ est bien placée pour prendre les devants et répondre à ce besoin pressant pour la communauté du DT1.

Le Fonds DT1

Le Fonds DT1, exploité sous la bannière de FRDJ International, est le plus important fonds de philanthropie de risque axé sur une seule maladie au monde pour stimuler les recherches centrées sur une guérison et des traitements indispensables pour le diabète de type 1 (DT1).

La philanthropie de risque s’inspire des concepts de capitalisme de risque et les applique pour atteindre des objectifs philanthropiques. Les donateurs fournissent du financement d’amorçage qui est multiplié par d’autres investisseurs, assurant ainsi une utilisation optimale de chaque dollar de don pour la cause.

FRDJ a créé le Fonds DT1 afin de combler l’important fossé qui existait auparavant entre les percées scientifiques dans les recherches sur le DT1 et l’offre de produits sur le marché pour les personnes qui en ont besoin. Le Fonds DT1 mise sur les fonds philanthropiques pour bâtir un portefeuille d’investissements qui sont à la fois attrayants pour des investisseurs motivés par les gains et convaincants pour la communauté du DT1.

Les investissements des donateurs soutiennent des entreprises en démarrage rentables dans les domaines pharmaceutiques et de la biotechnologie qui travaillent au développement de traitements et de thérapies de guérison pour le DT1. Le Fonds DT1 attire du capital de risque privé pour chacun des investissements. La vaste expertise de FRDJ dans les recherches sur le DT1 est un élément d’atténuation des risques pour tout investissement de capital de risque privé. Les investissements des donateurs sont multipliés par 5 ou 6 en moyenne, et vont en augmentant chaque année. Tous les rendements sur les investissements du Fonds DT1 sont réinvestis pour mener d’autres recherches.

En à peine quatre ans, le Fonds et ses partenaires de capital de risque ont investi plus de 600 millions $ dans des programmes de DT1. Le nombre d’entreprises qui travaillent à des traitements pour le DT1 est passé de quelques-unes à près de 30 entreprises pharmaceutiques et de biotechnologie, toutes soutenues par des donateurs et des investisseurs en capital de risque partout dans le monde.

Nous avons besoin des philanthropes canadiens pour influencer le marché des investissements dans le DT1 et éliminer les risques. Le soutien des donateurs générera une source perpétuelle de financement et une expertise stratégique pour assurer que des produits et des traitements qui peuvent changer la vie des personnes atteintes de DT1 soient mis au point et offerts sur le marché.

À titre d’investisseurs dans un fonds mondial, les donateurs de FRDJ Canada ont l’occasion unique d’avoir un impact sur un marché international en croissance. En tant que fonds exclusif qui s’approche d’une viabilité à long terme, l’investissement minimal est fixé à 500 000 $ US sur quatre ans. Les donateurs canadiens sont admissibles à un reçu officiel pour le montant du don en entier correspondant à la valeur de conversion. Les donateurs qui ont investi dans le Fonds DT1 ont la possibilité de rencontrer l’équipe de direction du Fonds chaque trimestre.

Nos bénévoles

Découvrez notre armée de valeureux bénévoles de la campagne.

Découvrez qui ils sont

À propos du DT1

L’effet du diabète de type 1 sur tous les aspects de la vie.

Apprendre comment

Souhaitez-vous en savoir plus?

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre Campagne pour accélérer de 100 millions $. Ce n’est qu’avec le soutien philanthropique que nous pourrons faire avancer la recherche et les programmes susceptibles d’aider non pas seulement les milliers de personnes vivant avec le DT1 au Canada, mais également des millions de personnes dans le monde entier. Contactez-nous