Compte rendu de la Journée de lobbying au Manitoba

Un franc succès grâce à Jessica Williams et à ses camarades délégués

Jessica Williams, 23 ans, et une douzaine de défenseurs de FRDJ de partout au Manitoba se sont rassemblés à l’édifice de l’Assemblée législative à Winnipeg le 8 novembre dernier dans le cadre de la Journée de mobilisation des héros du DT1. L’objectif : faire pression sur le gouvernement pour étendre la couverture du coût des pompes à insuline à toutes les personnes atteintes du diabète de type 1 (DT1) dans la province. 

Durant la journée, les défenseurs, accompagnés du personnel et des membres du comité local de défense d’intérêts, ont rencontré 32 des 57 députés à l’Assemblée législative du Manitoba, dont le ministre de la Santé, des Finances, de la Famille, des Infrastructures, le chef de l’opposition officielle et le chef provincial du Parti libéral. Le président de l’Assemblée législative a souligné la présence de FRDJ dans la galerie et presque tous les députés présents portaient le ruban bleu des héros du DT1 de FRDJ en appui à notre événement et au Mois national de sensibilisation au diabète. 

Nos héros du DT1 ont demandé aux législateurs du Manitoba de retirer la limite d’âge pour les pompes à insuline. À l’heure actuelle, les parents d’enfants de moins de 18 ans ont droit au remboursement complet du coût des pompes à insuline, soit environ 6 300 $, mais cet appui est retiré lorsque les enfants atteignent l’âge de 18 ans. Les adultes de tous les âges doivent débourser les coûts des pompes, des articles et des fournitures pour le suivi de la glycémie. Ces coûts peuvent être considérables, variant de 2 000 $ à 5 000 $ au Manitoba selon le niveau de revenus et le plan de gestion du diabète. 

FRDJ est d’avis que la cause pour un financement public des pompes à insuline est solide et souhaite que les personnes de tous les âges puissent recevoir une pompe à insuline sans frais, comme tel est le cas en Ontario, en Alberta et dans les trois territoires.  La limite d’âge pour la couverture dans les autres provinces est de 18, 19 ou 25 ans; laissant les jeunes adultes aux prises avec le choix de payer pour les frais scolaires, le loyer et l’épicerie, ou d’épargner pour remplacer leur pompe à insuline. Le fardeau financier imposé aux adultes atteints de diabète pour le reste de leur vie est injuste.  

Si vous (ou une personne chère) vivez avec le diabète et résidez au Manitoba, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Québec ou dans les provinces de l’Atlantique, joignez-vous à Jessica et à nos défenseurs et intervenez en écrivant à vos représentants élus provinciaux. 

Pour en savoir plus sur notre Journée de mobilisation des héros du DT1, lisez ces articles de presse : 

CBC News (anglais): Diabetics urge Manitoba government to extend coverage for insulin pumps

Radio Canada (français): Des diabétiques appellent la province à une meilleure couverture des pompes à insuline.

 

Lets turn type one into type none