Des adolescents de l'Ontario mettent au point une trousse de survie novatrice pour les personnes atteintes de diabète

Une panne de courant est pour la plupart des personnes un inconvénient majeur. Pour les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1), elle peut s’avérer effrayante – potentiellement fatale – puisque leur insuline doit être conservée au froid.

Élève à l’école secondaire, Mackenzie Keeler a constaté le défi et a décidé d’agir. Avec une équipe de 10 élèves de l’école secondaire M.M. Robinson à Burlington (Ontario), elle a créé une trousse de survie pour aider les personnes atteintes de DT1 à faire face à des conditions météo extrêmes.

Portant le nom de Insta-lin, l’invention des adolescents comprend une insuline cristallisée qui ne se détériore pas si une panne de courant survient lors d’une catastrophe naturelle. Mackenzie et son équipe ont développé un produit novateur l’été dernier en Colombie-Britannique lors de leur participation à SHAD, un programme pancanadien d’apprentissage expérientiel et entrepreneurial d’un mois pour des élèves de l’école secondaire.

Chaque dose est fabriquée en extrayant une solution saline d’un flacon à l’aide d’une seringue dans laquelle les cristaux se dissolvent, créant ainsi de l’insuline. En plus de contenir des cure-oreilles et des bandages, la trousse est équipée de 20 doses réglables d’insuline pour une durée de 10 jours advenant qu’une équipe de soutien ne puisse se rendre sur place plus rapidement pour fournir de l’aide.

« L’utilisation de l’insuline injectable est sécuritaire à des températures de 0°C à 30°C, mais puisque les températures au Canada varient considérablement, nous avons créé un produit qui selon nos estimations peut être utilisé à des températures de -100°C à 50°C et résister à ces températures extrêmes », explique Mackenzie lors d’une entrevue avec le Burlington Post.

Le thème de conception entrepreneuriale de projets cette année était axé sur les moyens d’aider des communautés canadiennes à faire face à des catastrophes naturelles. Les participants ont écouté des récits d’experts qui sont intervenus pour aider lors d’inondations au Nouveau-Brunswick et à Calgary, d’ouragans en Nouvelle-Écosse et de feux de friches en Colombie-Britannique.

Fondé en 1980, SHAD offre la possibilité à plus de 900 élèves de partout au Canada et dans le monde de participer à son programme d’un mois STIAM (sciences, technologies, ingénierie, arts et mathématiques) et de loger dans l’une des résidences de ses universités canadiennes hôtes.

Rendez-vous à notre Blogue de FRDJ afin d’accéder à d’autres articles informatifs sur le diabète de type 1 et la santé.

Lets turn type one into type none