La recherche financée par FRDJ se démarque à la conférence annuelle de l'ADA

 

Dr Kowalski, chef de mission et vice-président de la recherche chez FRDJ 

Le leadership de FRDJ dans l’essor de la recherche d’avant-garde a été souligné lors de la 78e conférence scientifique annuelle de l’Association américaine du diabète American Diabetes Association’s (ADA)(en anglais), qui s’est tenue du 22 au 26 juin dernier au Orange County Convention Center d’Orlando, en Floride.

Réunissant des chercheurs dans le domaine du diabète et des professionnels de la santé de partout au monde, cette conférence scientifique est le plus important rassemblement au monde portant sur le diabète. Cette conférence de cinq jours, un événement majeur pour le diabète de type 1 (DT1) et l’ensemble de la communauté du diabète en général, favorise les échanges d’idées entre experts et présente des développements révolutionnaires dans des domaines comme le contrôle du glucose, la régénération des cellules bêta et le pancréas artificiel, pour n’en nommer que quelques-uns.

« FRDJ s’est engagée à financer des thérapies novatrices pour que les personnes atteintes de DT1 maintiennent la meilleure santé possible jusqu’à la découverte d’une guérison », a déclaré Dave Prowten, président et chef de la direction de FRDJ Canada. « Cette année, nous avons été témoins de progrès qui changent le cours du DT1 et donnent de l’espoir à toutes les personnes qui vivent avec la maladie. »

Parmi les présentations au programme pendant la conférence, plus de 60 avaient un lien avec FRDJ. Cette année marque également la première fois que FRDJ mène des entrevues vidéo sur place avec 15 de ses chercheurs, qui parlent de leurs études ou travaux.

Les principales rencontres portaient sur des études de recherche prometteuses sur le DT1 qui ouvrent la voie à des traitements novateurs. Voici trois études marquantes :

Leçon apprise de l’étude TEDDY sur les déterminants environnementaux du diabète chez les jeunes — Mieux comprendre le DT1 auto-immun précoce

Catégorie de recherche : PRÉVENTION

Financé par FRDJ, les National Institutes of Health, le Special Diabetes Program et d’autres organisations, le consortium TEDDY (en anglais) a été créé pour approfondir nos connaissances sur la façon dont l’environnement modifie l’immunité, et nous rapprocher de la prévention du DT1. L’étude TEDDY est un projet qui suit des enfants à risque de développer le DT1. Les chercheurs étudient le régime alimentaire, les maladies, les allergies et toutes sortes d’autres expériences de vie afin d’établir la susceptibilité environnementale à la maladie. À la conférence, il a été démontré que les enfants qui développent une auto-immunité tôt dans la vie tendent à développer d’abord des auto-anticorps à l’insuline (c’est-à-dire des anticorps produits par le système immunitaire qui sont dirigés contre une ou plusieurs protéines du corps) et progressent plus rapidement vers le DT1, tandis que ceux qui développent une auto-immunité plus tard durant l’enfance tendent à développer différents auto-anticorps et la progression se fait alors plus lente. 

 

Toutes les femmes enceintes atteintes de DT1 devraient-elles utiliser un glucomètre continu?

Catégorie de recherche : CONTRÔLE DU GLUCOSE

La Dre Denice Feig, financée par FRDJ et cochercheuse principale de l’étude CONCEPTT (en anglais) a présenté ses arguments en faveur de cette recommandation dans le cadre d’une rencontre de professionnels. Les systèmes de suivi continu du glucose pourraient révolutionner la gestion du diabète pour les femmes atteintes de DT1 qui sont enceintes et celles qui allaitent, en leur permettant d’intervenir immédiatement en réponse à une hausse ou à une baisse de glycémie et d’éviter d’autres complications graves pour la santé.

 

Études des médaillés : Sommet international sur l’étude du DT1 de très longue durée

Catégorie de recherche : COMPLICATIONS

Le programme des médaillés de 50 ans (en anglais) du Joslin Diabetes Center honore les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 depuis 50 ans et plus. Les chercheurs étudient les membres de ce groupe afin d’établir les facteurs qui leur permettent de résister aux complications associées à la maladie. FRDJ a contribué près de 5 M$ en financement à l’étude des médaillés Joslin depuis 2005, dont faisait partie un groupe de Canadiens en 2013.

L'un des objectifs du Sommet des médaillés Joslin était de rassembler les divers groupes d’Australie, du Royaume-Uni, du Danemark, de la Finlande et des États-Unis qui étudient le DT1 de longue durée afin de voir ce qu’ils peuvent apprendre l’un de l’autre, de partager des protocoles, d’harmoniser les approches et de maximiser la possibilité d’identifier des facteurs de protection pour prévenir des complications comme les maladies des yeux ou des reins. Il s’agissait du tout premier sommet à rassembler tous ces groupes, marquant le début d’une collaboration continue pour mieux comprendre les divers aspects du DT1 de longue durée et les facteurs de protection.

Visionnez (en anglais) la vidéo du Dr Marlon Pragnell, directeur associé de recherche de FRDJ, qui donne un compte rendu de la réunion des médaillés Joslin et les retombées pour les personnes atteintes de DT1.   

D’autres projets clés financés par FRDJ ont été présentés à la conférence de l’ADA, notamment :

L’essai clinique PERL visant à prévenir la perte précoce des fonctions rénales en contexte de diabète (en anglais)

Catégorie de recherche : COMPLICATIONS          

Au Joslin Diabetes Center, le Dr Alessandro Doria (en anglais) et son équipe étudient un médicament appelé allopurinol à titre de traitement potentiel pour prévenir la perte précoce de fonctions rénales en présence de diabète. Cette recherche pourrait aider à retarder le recours à la dialyse ou la maladie des reins en phase terminale pour une période pouvant aller jusqu’à 10 ou 15 ans, et peut-être même prévenir les deux.

 

Le liraglutide à titre de traitement additionnel à l’insuline chez les patients atteints de diabète de type 1 — un essai clinique randomisé à double insu de 52 semaines contrôlé par placebo (en anglais)

Catégorie de recherche : CONTRÔLE DU GLUCOSE

À l’Université de l’État de New York de Buffalo, le Dr Paresh Dandona (en anglais) et ses collègues examinent l’utilisation d’un médicament appelé liraglutide pour contrôler les variations glycémiques chez les personnes atteintes de DT1. La disponibilité d’un médicament additionnel efficace pour régulariser les taux de glycémie pourrait aider à prévenir des complications et à améliorer grandement la qualité de vie.

Pour de plus amples informations sur les projets de recherche financés par FRDJ qui ont été présentés à la conférence scientifique de l’ADA, cliquez ici (en anglais).

Pour accéder aux faits saillants, aux nouvelles et à des vidéoclips de la conférence scientifique de l’ADA, cliquez ici (en anglais).

Rendez-vous à notre Blogue de FRDJ afin d’accéder à d’autres articles informatifs sur le diabète de type 1 et la santé.

Lets turn type one into type none