« On embarque! » Comment un haut dirigeant bancaire d'expérience qui n'avait aucun lien avec le diabète de type 1 est devenu donateur au Défi mondial Héritage de FRDJ.

 

En 2002, Matt Varey, un haut dirigeant de la RBC, est retourné au Canada avec sa famille après avoir travaillé pour la banque en Suisse. Il ne le savait pas encore, mais sa vie était sur le point de changer, pas seulement à cause du déménagement. « Quand je suis revenu, mes responsabilités s’étendaient à l’échelle nationale, et j’ai parcouru le pays pour rencontrer les membres de notre équipe canadienne », explique Matt. « Quelque chose m’a frappé dès le début. Je rencontrais des gens et certains semblaient fatigués, et j’apprenais que neuf fois sur dix, il s’agissait de parents d’un enfant atteint de diabète de type 1. »  

Pour une personne qui n’avait aucun lien avec le diabète de type 1 (DT1) jusqu’alors, la découverte de l’impact de cette maladie dans la vie des familles fut percutante. « Ma femme Andrea et moi avons quatre enfants en excellente santé, deux fils et deux filles, qui sont maintenant âgés de 19 à 25 ans », dit Matt. « Nous n’avons toujours pas véritablement un lien direct avec le DT1, mais après avoir compris les effets de la maladie et fait connaissance avec FRDJ et les personnes qui y travaillent, avec une incroyable passion, nous savions que nous voulions aider. »

 

Qu’est-ce que le Défi mondial Héritage de FRDJ?

Le Défi mondial Héritage de FRDJ est une nouvelle initiative qui offre l’occasion aux donateurs qui envisagent de faire un don planifié à FRDJ de faire encore plus pour la recherche sur le DT1.  Voici comment ça fonctionne : chaque engagement à faire un don planifié à FRDJ de novembre 2018 à juin 2019 génèrera une contribution immédiate de 1 000 $ d’un donateur au Défi mondial Héritage pour soutenir des recherches sur le DT1 financées par FRDJ. Si vous avez déjà ajouté FRDJ à vos plans successoraux, mais que vous ne nous en avez pas informés, votre don est également admissible. Pour participer au défi et générer un don additionnel de 1 000 $, il suffit de nous informer de votre engagement avant le 30 juin 2019.

 

Seize années plus tard, l’engagement de Matt à aider les personnes atteintes de DT1 par l’entremise de FRDJ est toujours aussi profond. Il fut président du conseil d’administration de FRDJ Canada de 2014 à 2016, et fait maintenant partie du conseil d’administration de FRDJ International. Matt est également membre du comité national de la Révolution FRDJ Roulons pour vaincre le diabète de FRDJ Canada et plus récemment, il a prévu avec sa femme de laisser un don à FRDJ dans leurs plans successoraux, se joignant ainsi aux donateurs canadiens du Défi mondial Héritage de FRDJ.  

Matt dit que sa mère Fran fait partie des personnes les plus marquantes dans sa vie qui lui ont enseigné l’importance de la générosité. « Elle est la personne la plus généreuse sur Terre que je connaisse. Elle a été un remarquable exemple d’humilité, de bonté, traitant les autres avec respect et donnant au suivant sans jamais attendre quoi que ce soit en retour. Elle a fait du bénévolat toute sa vie. »

Il retrouve ces mêmes qualités chez FRDJ Canada. « C’est une formidable organisation déterminée à améliorer la qualité de vie des gens. Elle le fait avec tant de bienveillance et si intelligemment. Lorsqu’on demande à des gens de faire don d’une partie de leurs épargnes, il faut assurer un processus et une discipline impeccables afin de pouvoir leur dire avec crédibilité que l’argent qu’ils ont durement gagné sera investi dans les meilleurs projets de recherche. Et en effet, j’en suis convaincu. FRDJ finance les recherches les plus prometteuses, à partir d’un réseau mondial de chercheurs et d’un processus de sélection centralisé, elle est digne de confiance et est reconnue dans le monde entier. »

Alors, quelle fut la motivation de Matt et d’Andrea à approfondir encore un peu plus leur engagement en ajoutant FRDJ à leur testament et contribuant au Défi mondial Héritage? « On a juste décidé d’embarquer », dit-il en souriant. « Contribuer à ce défi est le meilleur moyen auquel nous avons pensé pour inspirer et susciter l’enthousiasme chez un plus grand nombre de personnes à participer. Donner fait du bien et est tellement gratifiant. C’est ce que je dirais à une personne qui envisage de le faire. Vous ressentirez une formidable satisfaction de donner aux autres, et ce sentiment durera encore et encore, en fait, il ne s’estompera jamais. »

« Au Canada, plus de 300 000 personnes vivent avec le DT1, et il n’y a aucun doute dans mon esprit, que grâce au travail de FRDJ depuis toutes ces années, elles se réveillent en meilleure forme un peu plus chaque jour. »

 

Lets turn type one into type none