L'étude TEDDY offre de nouvelles connaissances sur les causes d'un DT1 précoce

Et si nous pouvions cibler des déclencheurs du diabète de type 1 (DT1)? Un projet appuyé par FRDJ vise à faire cela.

L’étude TEDDY (The Environmental Determinants of Diabetes in the Young) suit plus de 7 000 enfants à risque, de nourrissons à l’âge de 15 ans, afin d’établir les causes du DT1. Six groupes de chercheurs de partout dans le monde collaborent pour étudier l’impact du régime alimentaire, des maladies, des allergies et de toutes sortes d’expériences de vie chez les enfants à risque élevé de contracter la maladie. La population suivie par cette étude provient de trois centres cliniques majeurs aux États-Unis à Seattle, Denver et d’un groupe combiné des régions d’Augusta-Atlanta en Géorgie et Gainesville, Floride, de même que de centres en Suède, en Finlande et en Allemagne.

Dr Jeffrey Krischer, chercheur de FRDJ et coordonnateur de l’étude TEDDY au Collège de médecine de l’Université du sud de la Floride, a dévoilé de nouveaux résultats qui donnent des indices sur ce qui entraîne la progression de certaines personnes vers le DT1 et sur ce qui protège les autres. Il a présenté des découvertes lors de la conférence de l’Association américaine du diabète (ADA) tenue en juin dernier qui suggèrent un lien entre l’âge de l’apparition de la maladie, la génétique et le type d’autoanticorps initiaux.

Dr Krischer a révélé que les enfants qui développent une auto-immunité des îlots tôt dans la vie tendent à progresser plus rapidement vers le DT1 en raison du développement d’anticorps qui attaquent des protéines dans l’organisme (qu’on appelle des autoanticorps). Les enfants qui développent une auto-immunité des îlots plus tard durant l’enfance tendent toutefois à développer différents autoanticorps et à progresser plus lentement vers la maladie.

« Nous étudions différents facteurs étiologiques liés à la pathogénie et aussi, la manière dont progresse l’auto-immunité vers le diabète », explique Dr Krischer. « Il s’agit de toutes nouvelles connaissances qui sont d’importance cruciale pour toutes les personnes dont les enfants démontrent des signes d’auto-immunité, et sur le déclenchement des processus menant au diabète clinique. »

Financé par FRDJ, le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, le National Institute of Allergy and Infectious Diseases et d’autres organismes, le consortium TEDDY a été créé pour approfondir nos connaissances sur la façon dont l’environnement modifie l’immunité, et nous rapprocher de la prévention du DT1. FRDJ appuie l’étude TEDDY depuis ses débuts en 2004 et finance les travaux en cours du Dr Krischer pour suivre les enfants qui participent à cette étude.

Rendez-vous à notre Blogue de FRDJ afin d’accéder à d’autres articles informatifs sur le diabète de type 1 et la santé.

Lets turn type one into type none