Un type de globule blanc pourrait jouer un rôle dans le développement du diabète de type 1

Une chercheuse à Milan, Italie, a découvert que les neutrophiles, un type de globule blanc qui forme une partie essentielle du système immunitaire, peuvent aider à cibler des déclencheurs et des prédicteurs de progression du diabète de type 1 (DT1).

En collaboration avec TrialNet (un réseau international de chercheurs dont le travail est axé sur la compréhension, la prévention et le traitement du DT1), Dre Manuela Battaglia du Ospedale di San Raffaele Istituto di Ricovero e Cura a Carattere Scientifico a analysé les tests sanguins de 389 personnes à risque de développer la maladie et a découvert que les échantillons comprenant une plus petite quantité de neutrophiles avaient aussi une plus petite quantité de cellules bêta fonctionnelles.

« Essentiellement, moins il y a de neutrophiles circulants, moins grande est la capacité du corps à produire de l’insuline », explique Dre Battaglia.

Des analyses plus approfondies des échantillons pancréatiques prélevés chez des donneurs de partout dans le monde à quatre différents stades de la maladie ont révélé que les neutrophiles libèrent le contenu de leur noyau, y compris leur ADN, déclenchant de l’inflammation et augmentant le risque d’auto-immunisation.

Travaillant avec le Benaroya Research Institute à Seattle, Dre Battaglia et ses collègues ont observé un contenu anormal dans les types et les quantités de protéines produites parmi les neutrophiles circulants chez les personnes à risque de DT1. Il a été également noté que ce comportement a mené à la production d’autoanticorps spécifiques du DT1, indiquant que les neutrophiles pourraient jouer un rôle crucial aux premiers stades de la maladie.

Des travaux futurs tenteront de comprendre pourquoi les neutrophiles sont des prédicteurs de DT1, et d’établir si le ciblage des neutrophiles peut ralentir ou stopper sa progression.

Le travail de Dre Battaglia est financé par FRDJ depuis 2008, soit au début de sa carrière de scientifique. Elle a reçu deux subventions subséquemment pour étudier le rôle des cellules immunologiques du DT1.

Rendez-vous à notre Blogue de FRDJ afin d’accéder à d’autres articles informatifs sur le diabète de type 1 et la santé.

Lets turn type one into type none