Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 (DT1) est une maladie auto-immune causée par l’attaque du système immunitaire qui détruit les cellules dans le pancréas, lesquelles produisent de l’insuline. Contrairement au diabète de type 2, un surplus de poids, un manque d’exercice ou d’autres facteurs liés au style de vie ne sont pas liés au DT1. Il est impossible de prévenir cette maladie et ses causes ne sont pas encore entièrement connues. 

Les défis de vivre avec une maladie qui peut mettre la vie en danger

Les personnes atteintes de DT1 doivent s’administrer de l’insuline à l’aide d’une aiguille ou d’une pompe en quantité suffisante pour maintenir leur taux de glycémie dans un écart sécuritaire. Cette surveillance permanente de la glycémie exige de piquer un doigt pour tester la glycémie six fois ou plus par jour. Et malgré des soins rigoureux, les personnes qui vivent avec le DT1 courent constamment le risque de dangereuses hausses de la glycémie, lesquelles peuvent mener à des complications, ou de graves baisses de glycémie, lesquelles peuvent entraîner un coma. 

L’insuline ne guérit pas

Tandis que les injections ou perfusions d’insuline permettent à une personne atteinte de DT1 de survivre, elles ne guérissent pas la maladie ni n’empêchent le développement de complications à long terme. Le diabète est la cause principale d’amputations, de cécité, de maladies des reins et du cœur et d’autres effets dévastateurs. 

Le DT1 frappe les enfants et les adultes à tous les âges.

Quels sont les symptômes?

Le DT1 apparaît subitement et peut s’accompagner des symptômes suivants :

  • Perte de poids soudaine
  • Vision trouble
  • Soif anormale et bouche sèche
  • Besoin fréquent d’uriner
  • Manque d’énergie, fatigue extrême
  • Faim constante 

300 000 +

 
 

Canadiens vivent avec le DT1. Et on estime que le taux moyen d’incidence s’accroît de 5,1 % par année au pays, un taux plus élevé que la moyenne mondiale.1

Bien que le diagnostic de la maladie touche plus souvent les enfants, il ne s’agit pas d’une maladie infantile. En fait, 25 % des personnes diabétiques ont reçu le diagnostic de DT1 à l’âge adulte.

86 000

 
 

Enfants développent le DT1 chaque année.2

1 sur 4

 
 

Est le ratio de personnes atteintes de DT1 qui ont reçu le diagnostic à l’âge adulte.3

 

21 % d’augmentation

 
 

Dans le taux de prévalence du DT1 chez les enfants de moins de 19 ans de 2001 à 2009.4

10 x

 
 

Les parents, les frères et les sœurs des personnes atteintes de DT1 sont dix fois plus susceptibles de développer la maladie que le reste de la population.5

PLUS DE 16,9 milliards $

 
 

Estimés pour les coûts de soins de santé liés au diabète ($ CA) par année d’ici 2020.6

85 %

 
 

Des personnes atteintes de DT1 sont des adultes.7

 

Nous nous rapprochons de plus en plus d’une guérison. FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le DT1 et soutient les recherches les plus prometteuses sur le DT1 au canada et à l’international. Nous y arriverons - avec votre aide.

Ensemble, nous pouvons créer un avenir sans DT1.

 

References

1. DIAMOND Project Group. Incidence and trends of childhood Type 1 diabetes worldwide 1990-1999. Diabet Med. 2006;23 (8): 857-866.
2. Fédération internationale du diabète, Diabetes Atlas 2015, North America overview.
3. Type 1 diabetes mellitus: etiology, presentation, and management. Haller MJ, Atkinson MA, Schatz D Pediatr Clin North Am. 2005 Dec; 52(6):1553-78.
4. Centers for Disease Control and Prevention and the National Institutes of Health, study published in 2014, American Medical Association.
5. Davidson JK, ed. Clinical diabetes mellitus. A problem-oriented approach. 2 ed. New York, NY: Thieme Medical Publishers, 2000.
6. Association canadienne du diabète, Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada. Décembre 2009.
7. Type 1 Diabetes, 2010; Prime Group for JDRF, Mar 2011.

 

 

Lets turn type one into type none